Vif succès de la collecte nationale de protections hygiéniques à Chalon comme ailleurs

Ce samedi, les bénévoles étaient mobilisés sur l'ensemble du territoire.

Ce samedi, quelques jours après la Journée Internationale des Droits des Femmes, le collectif « Réglez-moi ça » organisait des collectes de protections hygiéniques dans des centres commerciaux de plusieurs villes de France et notamment à Chalon-sur- Saône et au Creusot en partenariat avec l’association AES du campus universitaire.

« Réglez-moi ça » rassemble des jeunes de toute la France aux profils très variés. Lycéens, étudiants ou jeunes actifs, déjà engagés ou non, les membres du collectif viennent d’horizons divers.

Ces évènements s’inscrivent dans la continuité des actions engagées depuis la création du collectif en août 2019 visant à mettre en lumière le phénomène de la précarité menstruelle. Frappant près de 1,7 million de femmes en France et plus particulièrement celles ayant des ressources limitées comme les femmes scolarisées, demandeuses d’asile, sans-abri, ou incarcérées, la précarité menstruelle est encore largement sous-estimée.

La lutte contre la précarité menstruelle est un combat qui nous concerne tous. Il constitue à la fois un enjeu de santé publique, d’éducation, d’égalité entre les genres et de justice sociale.

Toutefois, si cette problématique rencontre un certain écho au sein de la société, les élus commencent à peine à se saisir pleinement de ce sujet. Ainsi, les collectes organisées se veulent à la fois un outil permettant de sensibiliser la population et un moyen d’interpeller les responsables politiques.

 

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche