CONSEIL MUNICIPAL CHALON - Après la cyber attaque, un redémarrage partiel des services à la ville comme à l'agglomération à partir de la semaine prochaine

En toute fin de séance du conseil municipal, Gilles Platret a souhaité apporter quelques éléments techniques aux élus municipaux, comme une réponse à l'interpellation formulée quelques jours plus tôt par notamment Alain Rousselot-Pailley.

Gilles Platret a rappelé les conditions dans lesquelles la cyberattaque a été découverte, notamment par les policiers municipaux qui rentraient de service et devaient rédiger leurs rapports d'iintervention. Aussitôt, la ville de Chalon et le Grand Chalon impacté de facto, ont saisi l'Agence Nationale de Sécurité des Systèmes Informatiques. Un audit complet a été réalisé par l'opérateur Orange Cyber Défense alors que le virus a "crypté toutes les données" a précisé le maire de Chalon sur Saône. 

Côté sauvegarde, à priori la sauvegarde à J-7 ne semble pas avoir souffert, laissant dire au maire de Chalon que la gravité est moindre que celle évoquée dans un premier temps. Le maire a tenu à rassurer précisant "qu'il n'y a pas eu de fuites de données sortantes".Pour autant, ce sont 1400 postes informatiques qui doivent être nettoyés pour espérer une remise en route. Un paradoxe," quand on sait que l'audit informatique devait débuter le lendemain". 

Les services ressources humaines et finances ont été priorisés dans le redémarrage "mais en mode dégradé", notamment pour la "question des payes".

Alors à la question du délai pour espérer une normalisation des modes de fonctionnement, le maire a préféré se dispenser de fixer tout calendrier, "ça pourra durer plusieurs semaines. A Charleville-Mézières, c'était 6 à 7 mois !". 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche