DECONFINEMENT- Nouveau conseil de défense ce mercredi matin et une expression présidentielle finalement vendredi

Ca s'accélère sur la question du déconfinement alors que nombre de professionnels trépignent d'impatience. Un paradoxe alors que le contexte sanitaire est loin d'être apaisé. Les explications d'info-chalon.com

Un nouveau Conseil de défense se tient ce mercredi matin, présidé par Emmanuel Macron, avec en filigramme la question du déconfinement tant attendu. Le gouvernement marche pour autant sur des oeufs, d'autant plus après les efforts énormes consentis par les Français, qui jusque là ont joué le jeu face au contexte sanitaire. Reste que chacun s'accorde à dire qu'il ne faudrait pas que la situation perdure et qu'il est temps que la France reprenne son activité "normalisée". 

C'est bien un déconfinement territorialisé vers lequel on s'achemine alors qu'un certain nombre de secteurs font face à des indicateurs sanitaires très dégradés ou pour le moins similaires à ceux qui étaient à l'origine du premier confinement. Il ne faudra pas s'attendre à retrouver sur les prochains mois les grands rassemblements festifs d'été de toute évidence. L'idée même de l'instauration d'un "pass" sanitaire est même évoquée en ce qui concerne l'accès aux grands événéments. Un sujet sensible en France, d'autant plus qu'Emmanuel Macron s'est fermement opposé à l'instauration d'un passeport sanitaire, attestant de la vaccination ou d'un test PCR négatif. 

Coté restauration et cafés, c'est encore la grande inconnue même si la date communément admise se situe autour du 15 mai, mais dans quelles conditions ? Alors que la grande majorité des établissements bénéficie d'un plan d'aide financier historique, la réouverture partielle en privilégiant dans un premier temps uniquement les espaces extérieurs devrait en crisper quelques-uns. 

Le couvre-feu de 19h pourrait être étendu au-delà mais pour autant maintenu jusqu'au début de l'été minimum alors que les restrictions de déplacement devraient être levées. 

Le risque envisagé est celui de voir flamber à nouveau les indicateurs sanitaires à l'automne et de revivre un énième confinement, qui serait définitivement mortifère pour un grand nombre de Français. Les premières reponses devraient tomber vendredii.

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche