Les commerçants chalonnais dans les starting-blocks de la réouverture

Ils attendent avec une réelle impatience les annonces gouvernementales de vendredi soir. Mais attendre ne veut pas dire ne rien faire, et c'est ensemble que les trois associations commerçantes de l'hypocentre-ville ont préparé le déconfinement. Les explications d'info-chalon.com.

C'est l'Union Sacrée qui prévaut du côté des associations de commerçants de Chalon sur Saône après des mois vraiment pas comme les autres. Malgré le plan d'aides gouvernemental, les commerçants trépignent d'impatience afin de redonner au "plus grand centre commercial de Saône et Loire à ciel ouvert" comme aime à le rappeler Stéphane Duplessis, son lustre. "On a tout fait depuis des mois, nous adaptant sans cesse aux recommandations sanitaires. On a montré notre souplesse d'adaptation mais au fil des mois, les habitudes se sont perdues". Laëtitia Leclercq va même plus loin dans son analyse très factuelle des choses, "90 % des commerçants qui ont recours au call and collect par exemple ont connu au fil du temps une baisse de leur activité". 

Même les commerces ouverts souffrent d'une fréquentation en berne du centre-ville, c'est dire l'urgence à rouvrir afin de retrouver une situation quelque peu normalisée. Alors que faire pour enrayer cette morosité ? 

Nos commerçants sont dans les starting-blocks et attendent le feu vert gouvernemental mais déjà ils ont travaillé en lien avec le service commerce de la ville de Chalon à un plan de reconquête et de mobilisation générale. Une reconquête dont on sait pertinnement qu'elle passera par la réouverture des cafés et restaurants. Commerces et restauration formant un éco-système indissociable à l'équilibre. 

Une semaine commerciale annoncée pour le 22 mai et un grand déballage en juin

Tous les moyens seront mobilisés dans les semaines à venir. Ne sachant pas trop quel calendrier de réouverture allait être fixé par le gouvernement, c'est la semaine du 22 mai à l'occasion de la fête des mères qui a été retenue par les commerçants pour une grande semaine commerciale. Une semaine au cours de laquelle des clients seront tirés au sort avec à la clé 5 journées shooping offertes pour une valeur de 1000 euros chacune. 

Les associations de commerçants ont également travailler sur un plan de révitalisation des rues commerçants avec une "déco plus colorée". En juin, ce sera l'heure d'un grand déballage dans les rues piétonnes, "partout où cela sera possible". Parallèlement, rue aux Fèvres, en lien avec le Musée Denon, c'est un marché typé médiéval qui prendra place. 

Parallèlement, il convient de préciser que le stationnement gratuit de 1H30 est prorogé jusqu'à la fin du mois de juin pour le moment. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche