Chalon sur Saône

Quand mercredi rime avec Atelier Origami à la Maison de quartier des Aubépins

Mercredi matin, à la Maison de quartier des Aubépins, c'était Atelier Origami avec Sylvie Hoarau. L'occasion d'apprendre les rudiments de l'art du papier plié. Plus de détails avec Info Chalon.

Mercredi, de 9 heures à midi, dans la salle Éclipse de la Maison de quartier des Aubépins, avait lieu, dans le cadre de la semaine «Le Japon s'invite aux Aubépins», un atelier Origami.


Les personnes inscrites ont eu la chance de s'essayer à l'art du papier plié, sous la houlette de Sylvie Hoarau, designer plasticienne origamiste de talents.

 

Exercice du jour, réaliser une tête de kitsune («renard» en japonais), une des divinités les plus populaires au Pays du Soleil Levant. Les renards sont considérés, dans la religion shintoïste, comme les messagers de la déesse Inari, synonyme d'abondance. 


Le terme «origami»vient de ORU («plier» en japonais) et kami («papier»). Il s’agit d’un art traditionnel du papier, d’origine chinoise, qui se serait introduit au Japon vers le XIIIème siècle avec l'introduction du bouddhisme dans l'archipel.


On utilisait des papiers pliés lors des rituels. Cependant, on pense que la technique de l’Origami telle qu’on la connaît aujourd’hui (uniquement du pliage, d’une seule pièce, sans découpage ni collage) ne s’est réellement développée qu’à l’époque Edo (1603-1867), où le papier plié servait de décoration pendant les rituels.


Toujours dans le cadre de cette thématique nippone, la Maison de quartier des Aubépins proposait l'après-midi, de 14 heures 30 à 16 heures 30, un atelier Ikebana, art japonais de la composition florale, avec Christine Guillemot, professeur d'Ikebana.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche