Chalon sur Saône

Vendredi des opposants à la réforme des retraites organisaient une opération tractage dans Chalon-sur-Saône

Hier, dans la matinée, unis dans l'opposition au projet gouvernemental de réforme des retraite, grévistes issus de plusieurs organisations syndicales et Gilets Jaunes organisaient une opération tractage dans plusieurs institutions de Chalon-sur-Saône. Plus de détails avec Info Chalon.

Vendredi, à 9 heures, faisant front commun contre le projet de la réforme des retraites du gouvernement, syndicalistes et Gilets Jaunes du Chalonnais se sont rendus au local de la CGT Cheminots, à l'invitation des membres de cette dernière et suite à la marche symbolique du jeudi 12 décembre où ils étaient 220 à défiler de la Maison des Syndicats à la Gare.


«On est dans le dur», annonce à l'assistance Gérard Simon, secrétaire de la CGT cheminots, qui nous apprenait que jeudi, ils étaient 30% de grévistes chez les cheminots dont 9019 en assemblée générale dans tout le pays et appelait à la reconduction de la grève «au minimum» jusqu'au mardi 17 décembre.


«C'est presque une nouvelle grève qui commence», poursuit-il, parlant d'une «nouvelle attaque anti-ouvrière».


«Comme toutes les réformes des reetraites que l'on subit depuis 30 ans, le projet de gouvernement conduit à nous faire travailler plus longtemps pour une pension moindre parce que le grand patronat ne veut rien payer (...) Alors, fini de tergiverser, c'est l'ensemble des salariés qui se doivent d'entrer dans la lutte», dit le secrétaire de la CGT cheminots.


«Public comme privé, paysans, privés d'emplois, actifs comme retraités. C'est tous ensemble que nous ferons ravaler à Macron et Philippe leur néfaste projet!», conclut-il.


Après avoir fait le point et afin de faire entendre à nouveau leur colère face au projet de réforme des retraites, quelques protestataires, rejoints par des enseignants et des retraités, organisaient une opération de tractage dans plusieurs institutions de la ville en y déposant symboliquement leurs revendications.


La délégation s'est d'abord rendu à l'agence Pôle Emploi, à proximité de la Gare, à l'Hôtel d'agglomération du Grand Chalon, au Conservatoire avant de prendre la direction de la mairie... où ils trouvèrent portes fermées. Après une (très) brève consentie par Jean-Jacques Boyer, sous-préfet de Chalon-sur-Saône, ils se sont rendus à l'école Vivant Denon, le collège Camille Chevalier, La Poste, la Maison de Justice, dans le restaurant McDonald's de l'Obélisque, des banques, des pharmacies, les lycées Émiland Gauthey et Mathias.


Suite à cette opération qui s'est terminée un peu avant midi, les enseignants ont décidé de réitérer l'opération dans tous les lycées de la ville, lundi et mardi.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche