Chalon sur Saône

L'Intersyndicale et les Gilets Jaunes du Chalonnais pour de grandes actions après le recours au 49.3

L'Intersyndicale et les Gilets Jaunes du Chalonnais réfléchissaient jeudi matin à l'organisation de grandes actions de grève et de mobilisation suite à la décision du gouvernement de recourir à l'article 49-3 de la Constitution pour faire approuver son projet de réforme des retraites. Plus de détails avec Info Chalon.

Dénonçant «une volonté complètement assumée de couper court aux débats contradictoires à l'Assemblée nationale» et de «l'occasion qui lui est donnée de profiter d'un problème sanitaire grave pour essayer de régler en catimini un conflit social majeur», évoquant l'épidémie de coronavirus, l'Intersyndicale et les Gilets Jaunes du Chalonnais, opposés à la réforme des retraites, se sont réunis, ce jeudi, dès 11 heures, au local CGT Cheminots.


Depuis le recours au 49-3, de nombreuses actions ont eu lieu à Chalon-sur-Saône, et ce dès le samedi, à 21 heures (cf. l'article d'Info Chalon du dimanche 1er mars 2020), avec un rassemblement Place de Beaune et la dernière action, ayant eu lieu mardi, a réuni plus de 200 personnes devant la sous-préfecture.


Le débat était animé par Gérard Simon, secrétaire de la CGT cheminots.


«Quelle réponse doit-on donner à ce type de gouvernement?», s'interroge ce dernier, rappellant que la Fédération CGT Cheminots demande à que les adhérents et sympathisants se positionnent vraiment et de reconduire un mouvement de grève le 29,30 et 31 mars.


«Déjà que pour une majorité de Français, la réforme des retraites ne passe pas mais le 49-3, encore moins!», nous indique-t-il.


Francky le Coléreux, dénonçait, à son tour, la «criminalisation du manifestant», allusion aux récentes condamnations en justice et convocations au commissariat de Police de Gilets Jaunes.


Revenant sur les difficultés de la communication, David Gay, l'ancien secrétaire de la CGT cheminots, rappelle que «les cheminots sont à bout».


Même son de cloche du côté du personnel hospitalier...


«Il y a une véritable usure. Il y a même pas besoin de faire grève pour que l'hôpital ne tourne pas!», déplore Hervé Maillot, secrétaire général CGT Santé-Action Sociale.


Une rencontre de syndicalistes avec le député LREM de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire, Raphaël Gauvain, était également prévue mais elle a été reportée sine die, celui-ci rentrant de Paris plus tard dans la nuit.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche