Chalon sur Saône

Le Rotary et Inner Wheel soutiennent l’association Handi’chiens

Suite au succès de leur action lors des fêtes du 8 Décembre les rotary-clubs et le club inner wheel de Chalon ont souhaité apporter une aide financière à l’association Handi’chiens, qui offre des chiens d’assistance à des personnes en situation de handicap.




L’action interclubs rassemblant le 8 décembre dernier le Rotary Chalon Bourgogne Niépce, le Rotary Chalon Saint-Vincent et le club Inner Wheel de Chalon vient de connaître une conclusion heureuse avec la remise à l’association Handi’chiens d’un chèque de 1 800 €. Une somme correspondant aux bénéfices de l’action et à un abondement du district 1750 du Rotary International.


Tous les passants s’en souviennent... A l’occasion de la traditionnelle Fête des Lumières, les trois clubs services avaient tenu un stand rue du Châtelet. Proposant notamment de délicieuses soupes confectionnées par le chef étoilé Cédric Burtin mais également des gaufres, des huitres, du vin chaud. Un moment de grande convivialité et une grande première pour cette belle cause.

Avant de recevoir le chèque des mains de Jean-Paul Dailloux, président du Rotary Chalon Bourgogne Niépce, aux côtés duquel se trouvaient Claude Mennella, past-président, représentant Christian Verchère, président du Rotary Chalon Saint-Vincent, et Catherine Gandin, présidente d’Inner Wheel Chalon, Gérard Boramé, délégué d’Handi’chiens pour la Bourgogne Franche-Comté, a présenté l’association.

Créée en 1989 par Marie-Claude Lebret, Handi’chiens, reconnue d’utilité publique en 2012, éduque puis remet gratuitement des chiens d’assistance à des personnes en situation de handicap. 


Deux ans d’éducation


Les chiots sélectionnés sont généralement des labradors retrievers et des goldens retrievers et leur éducation s’effectue sur 2 ans. Dès l'âge de 8 semaines, les chiots sont placés en famille d'accueil, chargée de la socialisation et de la pré-éducation de l’animal. De 18 à 24 mois, les chiens intègrent un des quatre centres d'éducation de l’association. Une fois sa formation terminée, ils sont capables de répondre à plus de cinquante commandes pour réaliser différentes tâches comme ouvrir ou fermer une porte, ramasser et rapporter des objets sans les abîmer, allumer la lumière, décrocher le téléphone, ou encore alerter en aboyant... Quand les éducateurs jugent qu’ils sont prêts à être remis, les chiens sont présentés à un stage d'adaptation et de transmission, au cours duquel ils sont attribués à leur bénéficiaire selon la complicité détectée durant les premiers jours.
Le témoignage d’un bénéficiaire 
Etait également présent Cédric Rosselet, technicien d’outillages sur le site de Framatome Saint-Marcel, un des 2 300 bénéficiaires d’Handi’chiens, et qui depuis maintenant 2 ans est accompagné au travail par sa chienne Genka, une femelle labrador noire. Regardant avec tendresse son animal, Cédric Rosselet a confié « Genka m’a apporté de la joie, du bonheur, une envie de sortir... Des relations d’amitié se sont instaurées entre nous ».

Quand on sait que l’éducation d’un chien coûte 15 000 €, ce soutien financier est le bienvenu. « Merci à tous, nos finances sont essentiellement assurées par des clubs services comme le Rotary. Sans vous on ne pourrait pas fournir des chiens à des personnes en situation de handicap » a déclaré Gérard Boramé.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche