"Six mois pour former des professionnels en réanimation..." Et ?

L'édito du jour sur info-chalon.com

Ce vendredi matin, Direction de l'hôpital de Chalon sur Saône et Président du Conseil de surveillance tenaient conjointement une conférence de presse afin d'évoquer la situation de l'hôpital public chalonnais et surtout de renforcer la mise en garde auprès du grand public. Avant de revenir plus tard sur ce sujet sur info-chalon.com, une information capitale a retenu notre attention. "Il nous faut 6 mois pour former un professionnel de santé au savoir-faire de la réanimation" a lancé la direction de l'établissement. Super pourrait-on dire puisqu'entre le printemps et l'automne, ce sont bien 6 mois qui se sont écoulés. On est en droit de se dire, "super on est sauvé, toutes celles et ceux qui auraient du être formés, ont été formés !"... hélas si tout était aussi simple ! 

Autant on peut entendre et comprendre qu'au printemps, toute la "mécanique française" a été surprise par l'ampleur de l'expansion du virus, et que chacun s'est adapté en conséquence avec les moyens du bord. Autant la notion de "2e vague" tellement évoquée depuis des mois n'était plus une surprise que le rôle des pouvoirs publics est posé au regard de la préparation pour cet automne. La vraie question de fonds est celle de savoir si oui ou non les pouvoirs publics ont déclenché une formation accélérée sur ces six derniers mois en terme de techniques de réanimation afin que l'hôpital soit en mesure de répondre à cette deuxième vague ? Nos décideurs ne pourront plus se réfugier derrière la grande inconnue ? Il appartient à nos parlementaires et à tous les élus des territoires de demander des comptes afin d'avoir un bilan précis alors que l'idée d'un reconfinement fait son chemin. "Oui ou non, avons-nous tirer les enseignements de ces six derniers mois ? C'est désormais la seule question qui prévaut... ou pour le mieux la question à laquelle doit répondre le gouvernement" parce que l'agitation du  chiffon rouge de la planche à billets pour le milieu économique ne durera qu'un instant. C'est le moment de déclencher le Plan Orsec ! 

Tôt ou tard, il va falloir rendre des comptes et l'heure va sonner ! 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche