Faits divers

TRIBUNAL DE CHALON - Deux routiers Roumains avaient siphonné plus de 2500 litres de gasoil

Ils ont siphonné en tout 2540 litres de carburant sur des parkings où stationnaient des poids lourds, à Cuisery. Ils agissaient pendant le week-end. Les vols sont commis avec ou sans dégradation selon le type de réservoir posé sur les camions, équipés ou non de système anti-siphonnage.

Un seul prévenu est dans le box, il a 23 ans et une défense émotionnelle à 100 %. « Je n’ai plus de père et ma mère a de gros problèmes de santé, elle est à ma charge ». Heureusement pour lui il a un avocat. Il a gardé celui qui l’avait assisté en comparution immédiate il y a à peine 3 mois.
Le 1er juillet dernier deux chauffeurs routiers roumains étaient condamnée pour ces vols de carburant. On peut lire le récit de l’audience ici : http://www.info-chalon.com/articles/faits-divers/2019/07/02/44833/tribunal-de-chalon-ils-avaient-siphonne-tranquillement-1100-litres-de-gasoil-a-varennes-le-grand/.

L’un des deux est incarcéré avec un mandat de dépôt, du coup il a été facile d’aller l’interroger dans sa cellule pour d’autres vols commis à Cuisery entre le 29 mai et le 11 juin dernier. Il a reconnu sans faire de difficulté. Son complice, lui, est dans la nature et visiblement on ne l’a pas cherché, du coup on n’a jugé que le plus jeune en audience correctionnelle collégiale (3 juges) ce lundi 23 septembre. 5 sociétés de transports sont victimes et 4 d’entre elles entendent se constituer parties civiles. Le prévenu était libérable le 19 octobre prochain jusqu’à ce matin. Le parquet requiert 6 mois de prison, « c’est la 3ème fois qu’il comparait pour vol de carburant ».

La version servie au tribunal est la même : il envoie l’argent que son employeur lui donne pour payer le gasoil, à sa femme, en Roumanie, pour ses soins, et il utilise l’essence volée pour son camion. Il gagne 450 euros par mois, lui. Il rappelle que chez lui quasiment tout le monde est malade. Maître Grebot assure sa défense : « Il est jugé aujourd’hui pour des faits commis concomitamment aux faits déjà jugés et on demande 6 mois ? Il faut être sérieux, vous devez ordonner la confusion de peines. »

Le tribunal condamne le jeune homme à 7 mois de prison et ordonne la confusion de cette peine avec celle de juillet. L’interprète traduit ce que ça signifie au garçon. Il se lève alors, et, avant que les hommes qui l’escortent ne l’entravent, il remercie le tribunal, joignant ses mains en prière, ses deux avant-bras tatoués alors collés sur la tête de mort de son tee-shirt.

Florence Saint-Arroman

Il devra/devrait indemniser 4 sociétés victimes à hauteur de 893 euros, 239 euros, 900 euros et 810 euros.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche