Saône et Loire économie

Protocoles sanitaires : la CPME réclame une date de retour à la normale

Communiqué de presse

Les contraintes sanitaires mises en place pour freiner la propagation du virus Covid-19 pèsent lourdement sur les entreprises. 

 

« L’achat des équipements de protection individuels ou collectifs représentent un coût direct important, s’inquiète Thierry BUATOIS – CPME 71. L’impossibilité d’exercer son activité dans des conditions normales (limitation de la capacité d’accueil, etc.) et le maintien en activité partielle des salariés dont les enfants ne peuvent être accueillis à l’école, constituent un coût indirect.

Ces règles freinent la reprise d’activité, constate-t-il avec évidence.

Alors que le président du Conseil Scientifique s’est prononcé en faveur d’un allègement du protocole sanitaire dans les écoles, nous souhaitons également, réclame le Président BUATOIS, que l’on donne rapidement des perspectives de levée des règles en vigueur dans les entreprises. Fixer une date de retour à la normale, en fonction d’indicateurs à déterminer, donnerait de la visibilité aux entrepreneurs ».

Annonces