"Reconfinement : Dans notre pays comme dans notre région, réagir face aux crises"

Par Stéphanie MODDE, Tête de liste du Pôle Ecologiste pour les Régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté

Face à une situation sanitaire préoccupante, le Président de la République a annoncé un nouveau confinement. Ces mesures sont désormais nécessaires pour protéger la santé des françaises et français et freiner la propagation du virus .

Cependant, cette situation n’est pas le fruit du hasard. Les mesures prises jusqu’à présent n’ont pas permis de contenir l’augmentation exponentielle du virus. En effet, la gestion du déconfinement a présenté des lacunes : sous-utilisation du télétravail, multiplication des lits médicalisés... Tout comme le manque de concertation avec les élus locaux qui aujourd’hui questionne sur les conditions matérielles de réouverture des établissements scolaires. Face à ce constat d’échec, à ce manque d’anticipation, le confinement est inéluctable et il faudra en tirer les leçons par la suite.

L’économie locale, celle qui fait vivre nos territoires, va être de nouveau fortement impactée , tout comme les plus précaires d'entre nous qui en seront les premières victimes. En France, avec la crise sanitaire, c’est un million de personnes qui ont basculé dans la pauvreté. Dans ce contexte d’urgence économique et sociale, nous attendons des mesures fortes pour protéger les plus vulnérables et préserver l’emploi local. Certaines entreprises sont d’ores et déjà dans une situation financière catastrophique (libraires, restaurants commerces de détails, service à la personne...) et le monde de la culture est sous le choc.

L’Etat, les collectivités locales doivent se mobiliser pour protéger le tissu économique local et faire de la relocalisation de notre économie le levier pour adapter nos territoires aux chocs, qu’ils soient sanitaires ou climatiques.

Mettons en œuvre toutes les mesures favorisant les producteurs locaux comme le maintien et le développement des marchés, le soutien aux outils de transformation et de distribution des produits locaux, un soutien exceptionnel aux PME-TPE, ouvrons les librairies qui restent le moyen, durant cette période, d’avoir accès la culture. Tout cela pour que nos vies ne dépendent plus des géants du e-commerces dévastateurs pour l’attractivité des territoires. Pour les ménages les plus précaires, nous appelons à la mise en œuvre immédiate du chèque alimentaire telle que l’a proposé la convention citoyenne afin de compléter leurs revenus. C’est enfin le moment de mettre en place un revenu universel pour garantir des moyens de subsistance à toutes et tous.

Cette gestion de la crise, expression de la crise écologique globale, doit nous conduire à repenser notre modèle de développement qui force est de le constater nous conduit droit dans le mur. Le temps d’un nouvel imaginaire d’après-crise qui ouvre d’autres solutions que le dogme de la croissance infinie, de la priorité au court-terme, de l’obsession de la rentabilité est venu : construisons le monde d’après, celui capable d’amortir les chocs pour prendre soin des citoyennes et des citoyens

Stéphanie MODDE, Tête de liste du Pôle Ecologiste pour les Régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche