Une ouverture exclusive ce week-end pour les Jardins de la Bouthière à Chenôves

Sylvie et Patrice De l'Epine ouvrent leur jardin au grand public exclusivement ce week-end ! Avis aux amateurs ! D'autant plus quand cette période printanière, ce jardin unique en son genre ouvre la voie à une parenthèse pleine de poésie et d'enchantement. Saisissez la balle au bond ! Petit tour exclusif pour info-chalon.com

Disons-le tout de suite ! Ce havre de paix créé de toute pièce "après des soirées d'automnes... et d'hiver" dans l'imaginaire de Sylvie De L'Epine est de toute beauté. Le printemps vient même révéler toute la puissance de cette création, sortie de terre à partir du début de l'année 2011. Dix ans se sont écoulés depuis les premiers coups de bêche du couple qui a acquis cette superbe propriété du XVIIe siècle  et que de changements... 

"Je ne suis pas Anglaise..."

C'est une passionnée de jardins, de la création, de l'aménagement paysager qui vous ouvre ses portes. Un premier jardin né dans la propriété de ses parents, dans l'Oise, et des années au sein d'une pépinière de roses anciennes notamment, ont permis à la talentueuse propriétaire de révéler son savoir-faire. Et franchement, on en redemande ! 

Malgré un léger accent qui certains évoquent, Sylvie "n'a rien d'Anglais" même si elle avoue puiser son inspiration chez les maîtres à penser du genre. Elle ne cache pas non plus sa passion pour l'une des figures du jardinage à l'anglais, Gertrud Jekyll, devenue au fil du temps une référence incontournable sur le sujet. La maîtresse des lieux compte bien sûr, sur Patrice, son époux, "vrai passionné des arbres" pour le gros oeuvre dans l'aventure qui est la leur. 

Intarissable dès lors que vous ouvrez la porte du jardin, Sylvie De L'Epine délivre au fil des minutes ses grandes passions, dès lors que vous savez aborder le sujet qui l'anime depuis sa naissance. "Je déteste les plantes annuelles, je suis passionnée les vivaces, les roses et les pivoines", reconnaissant le peu de considération à "l'éphémère et l'artificiel. J'aime voir la montée en puissance du jardin avec les vivaces". 

Un jardin à l'anglaise mais pas que... 

Pas question de tourner le dos à ce qui fait l'histoire de cette propriété de Chenôves et c'est donc tout naturellement que le jardin adossé au bâtiment dont la façade vient également illuminer le paysage, prend aussi une connotation à la française. Mais un côté très maîtrisé dans lequel Sylvie préfère le traduire à l'anglo-saxonne d'où cette typicité qui mérite vraiment le détour. 

Côté couleurs ? 

Des mauves, des violets au printemps... des roses, des blancs à l'été, des harmonies de bleu à l'automne, le jardin de Sylvie et Patrice se conjugue au fil du temps, comme si finalement à chaque visite, le jardin prenait toute simplement une autre couleur. Côté secret, "one pound for the plant, ten pound for the plantation" aime-t-elle à rappeler. "C'est un peu le mal des jardiniers français qui ne dépensent pas assez d'énergie dans l'amendement de leurs jardins" assure Sylvie. Côté regret si elle devait corriger quelque chose ? Peut-être aurait-elle aimé corriger le draînage de son terrain... 

Un jardin dédié au profit de l'association Jardins et Santé

Chaque année, près d'un milliers de visiteurs parcourt les allées de la Bouthière, et chaque année les fonds récoltés par les visites sont redistribués en direction de l'Association Jardins et Santé qui permet d'ériger de nombreux jardins à proximité immédiate de lieux de soins. Démonstration étant faite depuis longtemps du bien-fondé du jardinage sur l'état de santé.

En cette année sanitaire particulière, le jardin de la Bouthière ouvrira ses portes dans le cadre de l'opération nationale Rendez-vous au jardin, les 4,5 et 6 juin.  Une ouverture exclusive puisque les lieux ne seront pas ouverts autrement. Entrée 5 euros et visite libre jusqu'à 19h. Le parc de 5 hectares sera également accessible. 

Laurent Guillaumé - Photos LG

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche