Société

Après une hausse de 10% au 1er juillet, une augmentation supplémentaire de 5,3% à partir du 1er août.

Cette hausse devrait toucher environ 3,1 millions de Français, qui bénéficient des tarifs réglementés. Par ailleurs, les jours de ces contrats sont comptés car ils disparaîtront au 1er janvier 2023. La Commission de régulation de l'énergie détaille cette augmentation dans son communiqué. «Cette hausse est de 1,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,3% pour les clients qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,5% pour les clients qui se chauffent au gaz». 

Côté électricité, même sanction avec pour les clients résidentiels, une augmentation de 0,48%, et de 0,38% pour les professionnels. Celle-ci devrait se traduire par une hausse de 4 euros pour les particuliers et de 6 euros pour les professionnels.