Société

Feu vert pour le pass sanitaire à compter du 9 août ... du coup qu'est ce que ça change ?

À partir de lundi, les patrons de restaurants, bars et cafés seront dans l’obligation de demander à leurs clients un pass sanitaire valide.... Une demande qui sera effective également pour les terrasses. Le Conseil Constitutionnel, dans lequel les opposants au pass sanitaire fondaient beaucoup d'espoir, a tranché ce jeudi. Les clients d’hôtels, camping ou club de vacances qui disposent d’un bar ou d’un restaurant seront eux aussi soumis au contrôle du pass sanitaire.

Pour les salariés des bars, restaurants et café en revanche, l’obligation de disposer d’un pass sanitaire valide a été fixée au 30 août. 

Du côté des transports, le pass sanitaire sera vérifié à l’embarquement des avions, trains et cars réalisant des trajets longue distance. Il sera également demandé aux passagers des vols intérieurs, des TGV, trains intercités et trains de nuit. Les TER et trains de la banlieue parisienne ne sont, eux, pas concernés par cette extension ni les transports locaux.

Obligation vaccinale pour les soignants et accès à l'hôpital 

L'extension du pass sanitaire s’appliquera bien aux hôpitaux, établissements médico-sociaux, aux Ehpad et maisons de retraite. Il sera demandé aux accompagnants des malades et aux patients qui doivent se rendre dans ces lieux pour des soins programmés. Toutefois, aucun service d’urgence ne sera soumis au pass sanitaire. Les professionnels de santé, eux, sont désormais obligés de se faire vacciner et ont jusqu’au 15 septembre prochain pour recevoir au moins une première dose d’un vaccin anti-Covid.

Pass sanitaire pour les mineurs ?

Les mineurs, âgés de 12 à 17 ans sont en revanche exemptés jusqu’au 30 septembre prochain. Quant aux enfants de moins de 12 ans, ils ne sont pas concernés par l’extension du pass sanitaire.