Opinion de gauche

"Pour les Insoumis de Chalon, la retraite à 65 ans c’est NON !"

"Pour les Insoumis de Chalon, la retraite à 65 ans c’est NON !"

Communiqué de presse

 

Le soir du 31 décembre, pendant 18 minutes, Monsieur Macron nous a tenu un discours laborieux, dont on ne saurait dire s’il s’agissait d’indécence ou de mépris : comment comprendre qu’il ignorait … que le changement climatique était en cours, alors qu’il est annoncé depuis au moins 30 ans ?

M. Macron nous a adressé un message de « confiance et d’unité » et une invitation à ne pas « céder à l’esprit de division », même s’il a concédé des temps difficiles. Un appel à l’unité de la nation, alors que la France n’a jamais été aussi fracturée par les inégalités sociales.

Il s’est réjoui des bons résultats économiques de sa politique, avec un chômage en baisse et une inflation moins forte que chez nos voisins : tout va très bien Madame la Marquise ! 

Les 5 millions de chômeurs et tous ceux qui sont concernés par l’augmentation du prix de leur caddie apprécieront !

C’est à croire que nous ne vivons pas dans la même France : la France c’est aujourd’hui 12 millions de personnes en précarité énergétique, 8 millions qui ont recours à l’aide alimentaire, 3  millions d’enfants pauvres, 300 000 sans-abri. A l’autre bout de la chaîne ce sont 5 milliardaires qui possèdent autant que 27 millions de Français.

Oui, pour ceux-là, tout va très bien ! 

La France c’est une inflation à près de 7%, mais plus de 12% pour les produits alimentaires.

En Saône et Loire le taux de pauvreté atteint 22% à Chalon, 20% à Montceau et même 24% à Mâcon. Hier l’hôpital de Chalon a déclenché son Plan blanc, induisant des déprogrammations d’activités en médecine et en chirurgie !

Alors tout va bien ?

C’est dans ce contexte de grave crise sociale que M. Macron a décidé de repousser l’âge de la retraite à 65 ans. Cette réforme est son obsession : il veut en faire le marqueur de son quinquennat, répondant ainsi aux injonctions de Bruxelles.

68% des Français ne veulent pas de cette réforme : il n’en a que faire !

En réalité cette réforme n’est ni nécessaire ni utile. Le très officiel Conseil d’Orientation des Retraites (COR), rattaché à Matignon, le dit : « de 2032 à 2070, malgré le vieillissement progressif de la population française la part des dépenses de retraite dans la richesse nationale serait stable ou en diminution ». Le COR souligne même que le régime est actuellement excédentaire (3,2 milliards), qu’il sera légèrement déficitaire dans les 10 années à venir (moins de 3%) et qu’il reviendra à l’équilibre ensuite. 

Alors pourquoi  repousser l’âge de départ à 65 ans  quand on sait que 40% des seniors sont au chômage : les maintenir au chômage de 62 à 65 ans coûtera 4 milliards à l’assurance chômage ! 

Pourquoi repousser l’âge quand on sait qu’à 62 ans une grande proportion des plus pauvres ou de ceux qui ont les métiers les plus pénibles meurent avant même d’avoir pu profiter de leur la retraite ? 

Pourquoi repousser l’âge alors que les milliers de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail ne trouvent pas d’emploi ? La France a le taux le plus faible d’emploi des jeunes.

Le système de retraite coûte cher, nous dit-on ? Le financement est en réalité un problème de RECETTES, et non un problème de DEPENSES : l’octroi de primes non soumises à cotisations ou les exonérations sur les bas salaires accordées aux entreprises sont autant de recettes en moins pour le budget des retraites. L’augmentation des salaires ou le versement de salaires identiques aux femmes et aux hommes feraient à l’inverse augmenter mécaniquement les cotisations, et donc le budget alloué au système de retraite ! 

Nous, membres du groupe « Chalon l’Insoumise », (LFI-NUPES), n’acceptons pas cette attaque inutile et violente contre notre système de retraites et continuons à défendre la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisations pour tous : cette mesure est juste, sociale et largement finançable.

C’est pourquoi nous répondrons présents à l’appel d’une dizaine d’organisation de jeunesse :

POUR UNE GRANDE MARCHE A PARIS LE 21 JANVIER CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

Plusieurs organisations politiques, dont la France insoumise, ont décidé de s’associer à cette marche, mais aussi de nombreuses organisations syndicales et associations. NOUS POUVONS FAIRE RECULER LE GOUVERNEMENT sur cette réforme inique !

Des bus sont organisés au départ de Chalon ou de Montceau (à moindre coût). Vous pouvez pour cela nous contacter sur chalonlinsoumise@gmail.com  ou vous rendre sur le site https://marche21janvier.fr 

 

 Sylvie HERODY 

 Pour le Groupe LFI Chalon l’Insoumise

 Membre du Parlement de la NUPES