Chalon sur Saône

Chalon-sur-Saône : Il est grandiose l’Orchestre du Grand Symphonique

Les musiciens du Conservatoire du Grand Chalon ont donné un concert de toute beauté sous la baguette de leur chef d’orchestre Philippe Cambreling

Le concert de « l’Orchestre du Grand Symphonique » du Conservatoire du Grand Chalon reste l’événement phare et incontournable pour les chalonnais et grands chalonnais. Il faut dire qu’avec pas moins de 70 musiciens sur scène où qui se succèdent, professionnels, professeurs du Conservatoire et leurs meilleurs étudiants, la prestation de qualité de cet orchestre est au rendez-vous à chaque concert.

Cette année encore, la programmation était très alléchante avec les pièces de Mozart, Ravel, Adams et Stravinsky. Aussi, mercredi soir, dans la salle de l’Auditorium, archicomble, quand le Chef d’Orchestre a lèvé sa baguette les musiciens ont joué « La symphonie N° 35 en Ré Majeur, dite ‘Haffner’ K385 en Allégro con spirito-Ardante-Menuet et Presto » de Wolfgang Amadeus Mozart, bon nombre de spectateurs ont été transportés dans l’univers et les premières ovations ont retenti dans la salle, dés la fin de la première pièce.

On ne se doute pas alors, de ce qui nous attend pour le deuxième morceau de Maurice Ravel avec son « Concerto pour piano en sol, Allegramente-adagio assai-Presto » interprété par la soliste et prodige Yuki Ito (étudiante du CNSMD de Lyon). Le public ému par la talentueuse pianiste a reçu tout naturellement une très longue ovation amplement mérité de la part des spectateurs.

L’artiste soliste reviendra d’ailleurs sur le devant de la scène pour jouer seule et offrir au public et à l’orchestre en guise de cadeau un petit bonus, démontrant toute l’étendue de son talent!

Si l’entracte de courte durée, a permis de repositionner quelques pupitres pour ajouter de nouveaux musiciens pour cette seconde partie, elle permettait aussi de converser avec son voisin sur la qualité du concert qualifié de : « Formidable », « extraordinaire », « génial », « trop bien »…

La deuxième partie du concert avec l’interprétation de la « Short Ride in a Fist Machine » de John Adams et « Petrouchka, suite du ballet » de Igor Stravinsky a mis l’orchestre au zénith de ses capacités et les applaudissements nourris étaient amplement mérités. Soirée exceptionnelle que Philippe Cambreling, la soliste Yuki Ito et tous les musiciens au sommet de leur art ont proposés ce mardi soir à Chalon !

Vous avez un rattrapage possible lors de la dernière représentation, ce soir à 20 heures au Conservatoire du Grand Chalon!

Le photo reportage info-chalon.com

J.P.B

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche