Châtenoy le Royal

Elections municipales : Vincent Bergeret candidat à sa propre succession

Nouveau départ pour le maire sortant avec une liste renouvelée pour un bon tiers et un nom de liste « Objectif Châtenoy ».

Il fallait s’en douter depuis quelques temps, Vincent Bergeret, maire sortant de Châtenoy-le-Royal, laissait entendre sa possible candidature à sa succession.

Une annonce officielle ce jeudi 23 janvier 2020, en présence de Marie Mercier, Sénateur de Saône et Loire et Maire honoraire de Châtenoy-le-Royal, dont Vincent Bergeret a succédé en 2017 par l’application de la règle du non cumul des mandats. Ils étaient entourés de deux colistiers, Delphine Loriot et Jean-Sébastien Labaune.
Une sincère volonté de se représenter comme tête de liste cette fois pour aller à la conquête du fauteuil de Premier magistrat de la commune de Châtenoy-le-Royal. Une candidature qui s’inscrit autour d’une liste renouvelée pour un bon tiers, avec des femmes et des hommes qui rejoindront une ossature déjà en place et dont la liste, déjà complète, sera présentée mi février ainsi que le programme et les projets envisagés.

Pour Vincent Bergeret tout est bien clair dans son esprit et déjà bien en phase pour la suite : « J’ai tenu à avoir Marie Mercier sur ma liste parce que je tiens à poursuivre ce qu’elle a lancé et aussi de par sa position parlementaire de sénateur.
Après ses deux ans et demi de mandat je puis assurer que je suis très content d’avoir pu vivre une telle aventure en étant à la tête de la commune de Châtenoy-le-Royal. D’autant que j’ai tenu à avoir cette volonté de voir aboutir des projets qui se sont réalisés et ce dans un excellent esprit. Je me suis rendu compte que Marie Mercier ne s’est pas trompée en constituant sa liste en 2014 car j’ai pu ainsi constater que tous les gens qui m’entouraient, oeuvraient dans et pour l’intérêt commun sachant qu’aujourd’hui il n’est pas facile de fédérer.
Continuer le travail commencé c’est une base fondamentale. c’est pour cela que j’ai voulu garder une ossature sortante et injecter du sang neuf porteur de nouvelles idées et plein de bonne volonté avec comme nom de liste «  Objectif Châtenoy ».

Le candidat a insisté sur la qualité de vie de Châtenoy-le-Royal en s’appuyant sur des rencontres sur le terrain ou lors de manifestations, comme celle qui s’est déroulée lundi 20 janvier 2020 lors des voeux aux nouveaux arrivants :  « Les gens ne viennent pas à Châtenoy-le-Royal par hasard. Ce sont les commerces existants, les services qui leur sont proposés et la qualité de vie qui attirent. Ce sont nos choix politiques qui font ce développement de la commune et la qualité du bien vivre à Châtenoy-le-Royal.
Après ces deux ans et demi de recul j’ai pu me dégager personnellement du temps pour la commune, tout en gardant mon activité professionnelle. J’ai été et je suis entouré d’adjoints qui ont su donner de leur temps. Je suis maintenant à mon rythme de croisière, avec l’expérience acquise et surtout cette envie de continuer dans ce sentiment partagé de bien vivre à Châtenoy-le-Royal. Je suis conscient que ce ne sera pas facile avec trois listes, c’est la démocratie mais j’ai quand même confiance. »

Pour cette déclaration de candidature Vincent Bergeret a voulu être entouré de deux colistiers :
- Delphine Loriot, châtenoyenne d’origine, mariée et mère de deux enfants, employée à la Semcoda, elle a fait le choix de venir vivre à Châtenoy-le-Royal au nouveau lotissement du Lavoir : « Pour avoir fait connaissance avec le maire j’ai pu me rendre compte qu’il était très abordable et très vrai avec les gens. C’est pourquoi j’ai voulu m’investir avec lui pour la commune. C’est une découverte pour moi. »
- Jean Sébastien Labaune, à Châtenoy-le-Royal, rue Jean Moulin depuis 2013. Marié et père de quatre enfants, il est infirmier dans un établissement spécialisé : «  J’ai fait le choix de venir vivre à Châtenoy-le-Royal pour le cadre de vie. J’ai un engagement associatif en étant à la Présidence de la Société d’escrime La Riposte et je connais bien les valeurs du bénévolat. Ma première rencontre avec le maire remonte il y a deux ans environ et s’il voulait mon soutien il pouvait compter sur moi. On sent cette volonté d’avoir de vrais projets en gardant ce coté vert de Châtenoy-le-Royal. »

Bien évidemment Marie Mercier, de son coté, a rappelé toute l’importance de cet esprit d’équipe qu’elle a constitué sur laquelle Vincent Bergeret a pu s’appuyer depuis 2017 : «  On a toujours voulu mettre l’humain au coeur des problèmes. Les fragments ignorent leurs valeurs et pourtant le puzzle se reconstitue. Vincent Bergeret n’est pas venu à Châtenoy-le-Royal par hasard. Je ne suis pas allé le chercher pour lui offrir un poste d’adjoint, son destin était et est là. »

Une réunion publique est prévue à la salle des fêtes, dans la première dizaine de mars, la date sera donnée prochainement.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche