Givry

Les commerces se parent d’or au profit des cancers pédiatriques

Octobre est en rose, septembre est en or. Le premier est le mois dédié aux cancers du sein, le second aux cancers de l’enfant. Impliquées pour la cause pédiatrique, les villes de Chalon et Givry habillent leurs monuments et commerces de doré pour l’occasion, en partenariat avec l’association Le Rêve de Marie Dream.

L’or sera la couleur de septembre. Pendant 30 jours, les monuments de Chalon et Givry s’en habilleront. L’objectif ? Sensibiliser aux cancers pédiatriques qui continuent de toucher plusieurs milliers d’enfants chaque année, à l’occasion du mois qui leur est dédié.

« La lutte contre les cancers pédiatriques nous touche tous de près ou de loin », remarque Véronique Conductier-Lamboley, gérante de l’Agence de publicité CV Agency à Givry. Avec d’autres magasins de la ville et de Chalon (les 3 C de Chalon, Cœur de ville de la rue aux Fèvres, les boutiques de la rue du blé et des poulets ainsi que quelques pharmacies), elle a décidé de se joindre à la cause, portée par l’association Le Rêve de Marie Dream. « C’est la légende du colibri qui apporte une goutte d’eau pour éteindre l’incendie. Ensemble, nous allons plus vite et plus loin », explique la commerçante ; Givrotine, comme l’était Marie. Adolescente décédée d’un cancer lymphoblastique en 2016, c’est en son honneur que ses parents, Didier et Sylvie Garopin, ont créé l’association qui porte son nom. Depuis ils organisent divers événements de sensibilisation et récoltent des fonds pour la recherche en cancérologie pédiatrique.

Des porte-clés et magnets au profit de la recherche contre les cancers des enfants

Avec le coronavirus, « c’est une année très compliquée pour les associations », assure Sylvie Garopin. Alors cet investissement des commerces, leur soutien, cela compte beaucoup pour Le Rêve de Marie Dream. « En allant dans les magasins, les gens voient le terme septembre en or, apprennent ce à quoi cela correspond, en parle, poursuit-elle. C’est un mois où l’on ose aborder ce fléau qui touche les enfants et dont on ne parle jamais. »

Férue de dessin, le nounours que Marie Garopin avait dessiné lorsqu’elle était malade est aujourd’hui l’emblème des commerces qui participent à l’opération, incrusté dans une affiche dorée. Pour soutenir la recherche, des magnets et porte-clés en forme d’ange sont proposés à 3 euros pendant tout le mois de Septembre. « Ce n’est pas une grosse somme. Mais si tout le monde donne un peu, on peut arriver à quelque chose de grand. », sourit Sylvie Garopin. Et c’est d’ailleurs dans cette optique que Véronique Conductier-Lamboley en proposera dans sa boutique : « Il s’agit de récolter des dons, affirme-t-elle. L’accueil des Givrotins a toujours été positif. Je pense qu’en plus, 2020 nous rapproche des actions solidaires ! »

.

Marylou Czaplicki

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche