Bourgogne

BGE Perspectives Côte d'Or, Saône et Loire et Ain a tenu son assemblée générale

C’est en présence de plus d’une soixantaine de partenaires financeurs et techniques, collaborateurs, administrateurs et salariés que BGE Côte-d’Or, Saône-et-Loire et Ain a organisé son assemblée générale lundi 24 juin en la salle des séances du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté à Dijon. Ce fut également l’occasion d’une signature de partenariat avec ADREA Mutuelle Saône & Loire.

La séance s’est ouverte par l’intervention de Benoit Bordat, conseiller municipal délégué au commerce et conseiller métropolitain délégué à l'agriculture périurbaine, aux NTIC et à l'e-administration de Dijon Métropole, qui a rappelé sa confiance envers BGE et salué son travail. Il a également mentionné « l’importance de l’accompagnement à la création des commerces de centre-ville, un des facteurs clef de leur réussite ! »

Ensuite, Océane Charret-Godard, Vice-Présidente du Conseil Régional Bourgogne Franche Comté en chargede la formation continue, des mutations économiques, du dialogue social territorial et de l’orientation, a rappelé son soutien à BGE et souligné « l’importance pour la Région et la Métropole, des hommes et des femmes dans le développement des entreprises : sans la ressource humaine, ça ne fonctionne pas, d’où l’importance decoconstruire avec les acteurs de l’emploi la feuille de route de leur permettre d’acquérir des compétences ».

« Notre métier est autant d’aider les entrepreneurs à créer leur entreprise qu’à y renoncer ». Amélie Patay, directrice BGE Côte-d’Or, Saône-et-Loire et Ain.

En 2018, BGE a accueilli plus de 2352 personnes, a accompagné 1996 d’entre elles, aboutissant à 435 créations ou reprises d’entreprises. Comme le souligne son président, Philippe Château, le but de BGE est de « contribuer à un chemin professionnel et personnel pour acquérir et consolider des compétences et des connaissances ».

BGE accompagne également les entreprises dans leur développement et les forme, 660 cette année. Avec untaux de pérennité à 3 ans de 78,1% sur ses 3 départements, nul doute que la plus-value de BGE réside dans la durabilité de ces petites entreprises qui font la richesse de nos territoires !

« Je voulais vérifier si la marche n’était pas trop haute » !

Plusieurs entrepreneurs accompagnés par BGE sont venus témoigner de leur parcours :

M Brieuc de la Fournière va ouvrir une galerie d’art à Beaune d’ici quelques semaines. Il expliquait l’importance de l’accompagnement qui lui a permis « d’organiser le projet, d’avoir confiance pour leprésenter devant les banques, ou encore maîtriser les démarches administratives ». Il a également été mis en relation avec France Active Bourgogne et obtenu une garantie bancaire.

Cécile Boyaux s’est, elle, réorientée vers l’esthétique et voulait sortir du salariat : afin de travailler son projet, elle a suivi la formation Demain Je Crée, financée par le Conseil Régional. Son projet était decréer un camion itinérant d’esthétique : l’étude de celui-ci lui a permis de voir que son idée initialen’était pas viable au démarrage, et c’est finalement dans la coopérative d’activité l’Envol qu’elle acréé et qu’elle propose de l’esthétique à domicile : « Je suis ravie d’avoir franchi le pas, les premiersrésultats sont au-delà des prévisions ! Et je garde un pied chez BGE avec BGE Club ! ».

Enfin, Marie Demonet qui vient de reprendre le restaurant « Le Petit Cordina » au parc Valmy expliquait son envie de créer, mais son besoin de « vérifier si la marche n’était pas trop haute » ! Elle a ainsi étudié un projet initial de franchise qui lui a été déconseillé, et elle a attendu la bonneopportunité qu’elle vient de saisir. « Cette formation m’a permis de savoir si mon projet était viable etm’a permis d’avoir plus confiance en moi. J’en suis repartie avec un état d’esprit : rester toujours en mode projet, garder de la hauteur et rester ouverte à toute éventualité ! ».

« Est-ce qu’entreprendre s’apprend vraiment ? »

C’est ce dont Olivier Toutain, enseignant chercheur au sein de Burgundy School of Business (BSB), est venu discuter avec l’assemblée lors d’une conférence interactive. Il a ainsi fait le lien entre l’enseignement et l’accompagnement à l’entrepreneuriat. Comment accompagner des entrepreneurs qui doivent sans cesse s’adapter à un environnement mouvant avec des outils qui ont tendance à figer des données comme le business plan ? Quelle pédagogie adopter ? Et si on ne crée pas ?Comment mettre en valeur et évaluer l’impact d’un accompagnement ?

Des questions sur lesquelles BGE travaille et avance pour permettre à son public de tirer profit del’accompagnement ! Dans cette optique, BGE propose depuis 2018 des formations certifiantes qui permettent aux stagiaires de valider sept compétences entrepreneuriales transférables (management, communication, vente, etc.), et bientôt une gamme complète de 28 certifications, pour faire réussir les entrepreneurs, favoriser le développement des TPE, répondre à la transformation du marché du travail, mais aussi pour faciliter le retour à l’emploi pour ceux qui renoncent à la création !

Signature d’une convention de partenariat entre BGE et ADREA Saône-et-Loire

Après plusieurs années de partenariat, ADREA Mutuelle Saône-et-Loire et BGE ont formalisé une convention. Stéphane BEDEL, animateur de marché PI-TPE chez ADREA, et Philippe Château, président de BGE Côte-d’Or, Saône & Loire et Ain officialise ainsi leur collaboration qui permettra aux conseillers BGE de consolider leurs actions et contribuera également aux récompenses de créateurs par le biais du concours Talents BGE de la création d’entreprise.

BGE Perspectives en Saône-et-Loire

En 2018, ce sont 1155 personnes qui ont été accueillies, 927 1027 accompagnées dans le montage de leur projet, 261 entreprises suivies dans leur développement et 243 entreprises crées ou reprises en Saône-et- Loire.

BGE Perspectives en Côte d’Or

En 2018, ce sont 1013 personnes qui ont été accueillies, 815 accompagnées dans le montage de leur projet, 130 entreprises suivies dans leur développement et 204 entreprises crées ou reprises en Côte d’Or.

BGE Perspectives dans l’Ain

En 2018, ce sont 184 personnes qui ont été accueillies, 170 accompagnées dans le montage de leur projet,269 entreprises suivies dans leur développement dans l’Ain.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche