Chalon sur Saône

35e anniversaire de l'Unité Cynophile légère de la Police Nationale du Commissariat de CHALON SUR SAONE

De belles démonstrations !

C’est une belle cérémonie qui s’est déroulée mardi, à 15 heures, 7 rue Louis Jacques Thénard à Chalon-sur-Saône à l’occasion du 35e anniversaire de l’Unité Cynophile légère du Commissariat de Police de Chalon-sur-Saône. A cette occasion, Bertrand Pic, Commissaire de Police de Chalon-sur-Saône, assisté de Myriam Akkari, Directrice Départementale de la Sécurité Publique de Saône-et-Loire et de Lionel Gauthier, son adjoint, avait invité de nombreuses personnalités afin d’assister à plusieurs démonstrations des techniques d’intervention de l’unité cynophile légère composée aujourd’hui de 6 maîtres-chiens et de quatre chiens de patrouille.

Ainsi, Jérôme Gutton, Préfet de Saône-et-Loire, le Colonel Pascal Boulling, Directeur de la Base Pétrolière interarmées et Commandant d’Armes de la place de Chalon-sur-Saône, Hervé Dumaine 1er Adjoint à la Ville de Chalon-sur-Saône, Laurent Joly, Attaché parlementaire, représentant le Député Raphael Gauvain, les Maîtres Bibard et Ronfard du barreau de Chalon-sur-Saône, assurant la défense des policiers, de nombreux élus de la Ville de Chalon, les chefs de circonscription, toutes les autorités civiles et militaires, policiers en civil, en tenue et administratifs, les partenaires de l’Amicale, les commerçants, les retraités, les sympathisants… tous ont écouté attentivement le discours du Commissaire dont voici quelques extraits.

« Votre présence Monsieur le Préfet nous fait honneur et témoigne de l’intérêt majeur que vous portez aux missions de la Police Nationale et à celles très spécifiques de l’Unité Cynophile légère. Cette démonstration à laquelle vous allez assister pendant une heure est une initiative pleine et entière de l’Unité Cynophile légère attachée à ses missions d’appuis et à sa spécialité cynotechnique. Elle doit être un moment d’engagement fort et de partage de la technicité et du professionnalisme de l’unité qui travaillera cette après-midi en complémentarité de la Brigade Anti-criminalité de nuit, dont deux thèmes vous seront présentés.

Cette Unité Cynophile a été créée en juillet 1983 pour être basée vers le château d’eau de la Citadelle, avant de prendre ses quartiers définitifs en 1990 rue Louis Jacques Thénard. Depuis sa création, ce sont 21 chiens de police se sont succédés et ont travaillé en spécialité de défense et intervention. Aujourd’hui, cette Unité Cynophile est composée de 6 fonctionnaires et 3 chiens. Elle est commandée par le Brigadier de Police Laurent Girardot, breveté dresseur patrouille et son adjointe Aude Guyennot, cette dernière s’est vu remettre dernièrement la médaille du courage et du dévouement ainsi que la médaille de la Sécurité intérieure pour avoir le 3 août 2017 désarmé avec son chien « Heros », un individu muni d’un couteau et d’une ceinture explosive factice criant « Allah…. », dans la galerie marchande de Carrefour Sud.

Les unités cynophiles ont pour missions prioritaires, la lutte contre la délinquance de voie publique. Elles effectuent  des patrouilles de surveillance générale et de dissuasion portée ou pédestre en tenue d’uniforme pour assurer une présence visible et rassurante. Elles apportent un appui et un soutien de voie publique et d’investigations pour des opérations de Police judiciaire ou de Police Administrative. Elles sont également employables dans le cadre de la lutte contre les violences urbaines afin d’assurer une présence dissuasive et de procéder à l’intervention d’individu le cas échéant.

Le chien est un assistant opérationnel des fonctionnaires de police, il doit être considéré comme une arme par destination. A cet égard, l’utilisation du chien ne peut être envisagé que dans un cadre légal très précis : la légitime défense, l’état de nécessité, la résistance manifeste à l’intervention légale des policiers, ainsi que les cas prévus à l’article L 435-1 du code de la Sécurité Intérieure : Pour agression  et menace armée, défense des lieux et des personnes après sommations, contraindre l’arrêt à un individu dangereux qui prend la fuite après avoir prononcé les sommations, immobiliser un véhicule en refus d’obtempérer ou dangereux dans sa fuite, stopper le périple meurtrier. Je vous remercie ! ».

Laurent Girardot présentait à la tribune son unité et les chiens qui la composent ainsi que la formation dispensée aux fonctionnaires cynophiles.

La distinction par la remise d’une médaille de courage et dévouement était remise au chien « Héros » pour son intervention du 3 août 2017 à Carrefour Sud sous les applaudissements de l’assistance.

Le Brigadier Pascal Labarbe, chef de la Brigade de nuit et ancien Maître chien de L’U.C.L expliquait à l’assemblée un à un les 8 thèmes et les explications lors des démonstrations de l’Unité Cynophile.

La  B.A.C de nuit (Brigade Anti-Criminalité) faisait partie intégrante des démonstrations.

Info-chalon.com présent lors de cette démonstration a sélectionné 3 thèmes parmi les 8 présentés : 

1er thème exposé : Des violences urbaines viennent d’éclater dans un quartier sensible  où des individus se sont regroupés, mettent le feu aux véhicules et dégradent les magasins du centre commercial. Rapidement des unités d’intervention sont constituées avec les effectifs de l’U.C.L et de la B.A.C. Ces derniers s’équipent avec du matériel de maintien d’ordre à savoir boucliers, casques et des tonfas… Ce groupe d’intervention s’engage alors dans un secteur où ils se retrouvent face à un groupe de casseurs qui les accueillent par des jets de pierres et divers projectiles, le groupe de casseurs  cherchent l’affrontement avec les forces de l’ordre. « Le but de cette mission sera alors de disperser les casseurs tout en procédant à une interpellation (voir photographies) »

2e thème exposé : Une jeune femme est victime d’un vol à l’arraché au centre ville, l’auteur des faits lui ayant arraché son sac à main. La victime appelle le 17  et donne la description de l’individu ainsi que sa direction de fuite. L’opérateur radio tout en gardant la victime au téléphone, donne les instructions aux patrouilles. Ces derniers effectuent alors des recherches dans le secteur et l’individu est repéré par l’équipage de l’U.C.L. Alors que l’individu tente de regagner son scooter alors que les effectifs étant à pieds et à proximité progressent avec le chien. En voyant cela, l’individu ne peut monter sur son scooter, il se retranche derrière son scooter et commence à jeter des projectiles sur les fonctionnaires de police. « Le but de cette mission sera l’interpellation en flagrant délit de cet individu. Après injonctions, le chien sera envoyé  (voir photographie) ».


3e thème exposé : Un contrôle d’identité, suite à un appel téléphonique, l’opérateur radio signalant qu’un individu porteur d’un masque dissimulant son visage navigue entre les véhicules du Colisée. Cet individu suspect serait susceptible de commettre un délit. Mais le contrôle d’identité se passe mal car l’individu est récalcitrant. « Le but de cette mission était  de procéder à un simple contrôle d’identité de l’individu, sans penser qu’il allait se rebeller ce qui provoque l’intervention du chien (voir photographie ».

Saluons les qualités professionnelles de tous les participants à ces démonstrations et leurs dévouements quotidiens pour la défense et la protection de nos concitoyens.

Le photoreportage info-chalon.com

 

            

  

   

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche