L'Association le Klan du Loup ironise sur les "loups fantômes"

Communiqué de presse

 

Clap de fin sur la mission d’intérêt général du préfet Julien CHARLES.

Il devait en être ainsi, ainsi il en fut...

Blanzy, le 15 novembre 2020 - Le préfet nous l’apprenait sur les réseaux sociaux ce vendredi soir (13/11/2020) : un « loup » a été abattu sur la commune de Saint-Romain-sous-Gourdon aux alentours de 19h.
La rapidité de cette annonce (faite à 20h41, soit moins de deux heures après l’exécution) n’est pas sans dévoiler une certaine fierté de l'acte commis.
Le Klan du Loup aurait apprécié que la préfecture fasse preuve de cette même efficacité début août lorsque les résultats des analyses ADN ont été réclamés, ou encore mi-octobre lorsqu’un rendez-vous a été sollicité...

Le 26 octobre 2020, l’Office Français de la Biodiversité (OFB) répondait enfin à notre demande concernant ses analyses ADN, sans doute suite à la saisie de la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) par nos services. Et la réponse que va nous faire le chef du service départemental est pour le moins éloquente :

« Des prélèvements pour analyse ont bien été opérés par les agents du SD71 de l’OFB à cet effet, mais à cette heure, l’OFB ne dispose pas du résultat des analyses sollicité ».

Par ailleurs, le tableau de suivi de la mise en oeuvre du protocole 2020 de la mission loup ne mentionnait même pas à l’époque le département de Saône-et- Loire. Celui-ci a été mis à jour récemment ; nos communications publiques n’y sont probablement pas étrangères cette fois encore.

C’est un fait établit : jusqu'à aujourd'hui, Canis lupus italicus n’a jamais été scientifiquement identifié et aucune preuve fiable n’existe quant à son implication dans les attaques qu’on lui a attribuées depuis 5 mois. L'Office Français de la Biodiversité écrivant même « [...] des prédations attribuées à un « loup » dans le département 71 [...] »

Voilà qui confirme ce que nous avancions dans notre communiqué du 23 août 2020 : à partir du moment où le préfet a déployé des moyens matériels et financiers (venant de la poche du contribuable) et s’est engagé verbalement auprès des éleveurs, peu importe les analyses et au diable l’ADN : pour ne pas perdre la face, il faut que ce soit un « loup », il faut qu'il y ait destruction et cette destruction sera obligatoirement celle d’un « loup ». Circulez, il n'y a plus rien à voir !

C’est désormais chose faite, le « loup » de Saône-et-Loire a été abattu.

L’association le Klan du Loup demande donc l’arrêt immédiat du versement des subventions indemnisations à l’industrie ovine du département, puisque « La Bête » a été détruite.

Néanmoins, nous pouvons nous attendre à ce que, dans les prochaines semaines/ mois, de nouveaux « loups fantômes » fassent leur apparition.
Comme ailleurs sur le territoire national, le contribuable de Saône-et-Loire doit savoir que, désormais, il paiera régulièrement pour des prédateurs « fantômes » qui viendraient à passer (pour le plus grand bonheur de la bourse des moutonniers) par le département.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche