Lancement à Givry de nouveaux travaux de lutte contre le ruissellement des eaux de pluie.

Suite aux importantes inondations, que l'agglomération chalonnaise a connues de 2014 à 2016, le Grand Chalon, après avoir réalisé les travaux urgents, a décidé de lancer une opération d'envergure, pour lutter contre les inondations par ruissellement.

 

Cela a débuté par une étude, dont les conclusions ont été connues en 2019, et s'est poursuivi par un appel à projets, qui a été lancé auprès des communes de l'agglomération, ainsi qu'une recherche de partenariats financiers.

 

Selon Daniel Christel, Conseiller communautaire délégué à la lutte contre le ruissellement et le suivi des travaux d’eau et d’assainissement au Grand Chalon, 10 communes ont fait acte de candidature, à savoir, Demigny, Rully, Saint Désert, Chassey le camp, Lans, Saint Léger sur Dheune, Virey le Grand, Saint Loup Géanges, Jambles et Givry.

Givry est le premier chantier qui a été engagé en 2020, et les autres travaux seront réalisés durant le premier semestre 2021.

 

Les travaux consistent à réaliser 3 bassins de rétention, à proximité du lavoir des Chenèvres, ce qui amènera une capacité de stockage importante (4400 m3) des eaux de ruissellement en provenance de Russily et des Chenèvres.

Le principe de ces bassins de rétention est de contenir les eaux de ruissellement, jusqu'à ce que le débit du Farlan, cours d'eau qui descend de Russilly, redevienne normal et permette un vidage progressif.

 

Deux bassins sont implantés sur des terrains, qui appartiennent à des viticulteurs et leur entretien sera réalisé par l'ODG givrotin (Organisme de Défense et de gestion), que Sébastien Ragot, Maire de Givry, a tenu à remercier pour son implication dans ce projet.

Le bassin du milieu, qui est situé sur un terrain communal, constituera une mare de 130 m3, ce qui outre son rôle dans la lutte contre le ruissellement, présente un intérêt non négligeable du point de vue environnemental.

 

Ce dispositif, qui évitera la surcharge du réseau de récupération des eaux pluviales en cas de fortes précipitations, sera complété par des fossés à redents.

Ce système consiste à disposer, en travers du lit des fossés et à intervalles répétés, des empilements de pierres sèches, qui permettent d'emmagasiner un certain volume d'eau, qui ne sera pas évacué rapidement vers l'aval.

 

Le coût de ces travaux, qui ont été réalisés par la société Marmont, une entreprise louhannaise, s'élève à 122 000 euros. Il sont financés à hauteur de 22% par la région, 20% par le Conseil départemental, 29% par le Grand Chalon et 29% par la commune.

Le Grand Chalon assure en plus un soutien non négligeable des communes, dans la réalisation de ces travaux, qui répondent, selon Sébastien Martin, son Président, à une attente forte de la population.

Il a d'ailleurs annoncé qu'un nouvel appel à projets allait être lancé en 2021.

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche