Un très important abattage d'arbres qui interroge sur l'agglomération chalonnaise

Les explications d'info-chalon.com.

Depuis quelques jours, le nombre de messages adressés à info-chalon.com atteste de l'interrogation légitime autour de la très importante opération d'abattage réalisée sur l'agglomération chalonnaise. Un abattage du côté du Canal vers SaôneOr, mais aussi en direction de Demigny ou encore du côté de la zone sud à proximité immédiate du port de plaisance de Chalon sur Saône. 

Préfecture, Grand Chalon, VNF et même l'ONF ont été contactés par info-chalon.com afin d'en savoir un peu plus sur cette opération qui apparaissait quelque peu surprenante au regard notamment de l'ambiance générale autour de l'importance de l'arbre dans nos espaces de vie.  VNF Chalon a souhaité nous préciser que les arbres "étaient en fin de vie". La plupart des arbres abattus étaient des peupliers au regard des différentes informations collectées par nos lecteurs sur le terrain. Des arbres " avec des problèmes sanitaires mais présentant aussi des risques pour les riverains et les usagers de la voie d'eau" précise Voies Navigables de France, commanditaire de l'opération. 

"Au total ce sont 68 arbres qui ont été abattus" a-t-il était précisé à info-chalon.com.

Quant à la question de l'éventuel reboisement, " il est à l’étude, mais il convient de trouver une essence autochtone compatible avec le changement climatique, non vulnérable aux maladies et dont les feuilles se dégradent facilement. Cet abattage a également répondu à plusieurs plaintes de riverains qui se plaignaient du réseau racinaire et surtout des arbres qui tombaient au premier coup de vent" a conclu VNF.

Côté Préfecture de Saône et Loire, les services de l'Etat ont tenu à apporter l'élément complémentaire suivant "sur les 3000 arbres que compte l’aménagement de la zone de compensation à Saint-Marcel, 462 arbres dépérissant ou morts ont été identifiés.  Une des raisons de ce constat est qu’une grande partie de ces végétaux ont été livrés sur site début mars pour y être finalement plantés début mai (période du premier confinement). Du fait de l’arrêt du chantier, ces arbres sont restés plusieurs semaines à l’air libre et les racines se sont desséchées, la quasi-totalité de ces arbres sont morts. Le marché de travaux passé avec l’entreprise Duc et Préneuf prévoit la garantie de reprise des arbres morts. Un constat de reprise a été fait fin septembre. Le remplacement de ces arbres sera effectué courant janvier 2021."

Merci en attendant à nos fidèles lecteurs, toujours à l'affût, en espérant avoir répondu à vos interrogations. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche