Un million d'euros pour améliorer la régularité de la ligne SNCF Paris-Clermont et 14000 arbres coupés

La ligne Paris - Clermont-Ferrand subit chaque année des perturbations causées par des incidents avec la faune et la végétation. Au second semestre 2020, 4 incidents directement liés à la végétation ont été comptabilisés, impactant la circulation de 283 trains.

Afin de renforcer la sécurité des circulations et d’améliorer la régularité sur la ligne, un vaste chantier de traitement de la

végétation proche des voies a été engagé en 2020 et se poursuit en 2021 pour un montant d’un million d’euros. Il consiste notamment à couper les arbres à risques, à faucher et à débroussailler le long des voies.

Une visite du chantier a été réalisée à Tracy-sur-Loire le 4 février 2021 en présence de Laurent Vignaud, Sous-Préfet de Cosne-Cours-sur-Loire, Michel Neugnot, 1er Vice-Président de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Sylvain Cointat, Maire de Tracy-sur-Loire et Jérôme Grand, Directeur territorial SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté.

La première phase des travaux de traitement de la végétation, qui a débuté à l’automne 2020 entre Neuvy-sur-Loire et Cosne-sur-Loire et entre Nevers et Saincaize, se poursuit de Villechaud à la Charité-sur-Loire jusqu’à l’automne 2021.

Ces travaux ont pour but d’améliorer la régularité de la ligne en prévenant des incidents potentiels dus à la végétation. Des études environnementales ont été menées en amont par l’Office National des Forêts pour déterminer les zones sensibles afin de les préserver. Cette gestion différenciée a permis de préserver les haies, d’adapter le protocole d’abattage pour les arbres à gros diamètres et de prévoir les dates d’abattages : aucun abattage n’aura lieu du 15 mars au 15 juillet pour respecter la période de reproduction et de nidification des oiseaux.

Le chantier consiste à :

  • -  Traiter 26 kilomètres de végétation entre Villechaud et La Charité sur Loire,

  • -  Faucher 57 000 m2,

  • -  Débroussailler 500 000 m2 de végétation,

  • -  Couper 14 000 arbres.

A noter que les arbres coupés sur le chantier sont valorisés précise la SNCF : ils sont recyclés en plaquette forestière pour les chaudières biomasse par le biais d’ONF Energie, premier producteur de combustibles bois pour les chaufferies et les installations énergétiques fonctionnant à partir de biomasse en France.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche