Gilles Platret, fossoyeur de l'UDI en Saône et Loire ?

Déjà que le parti centriste vivait sur une jambe dans le département mais les derniers soubresauts des élections régionales auront eu visiblement raison de l'UDI.

Les mauvaises langues diront qu'au sein de l'UDI de Saône et Loire, "il ne restait plus grand chose" mais disons que désormais les rangs sont encore plus clairsemés. La candidature de Gilles Platret et le soutien (initial) apporté par l'UDI, avant de lui être retiré,  avait déjà valu des explications de texte entre Daniel Christel, Président de l'UDI de Saône et Loire et ses confrères de la grande région, au point que ce dernier avait formalisé sa démission, "une démission avant même que son alliance ne soit actée avec Debout la France. Mais j'avais prévenu, c'était évident".  "A part la Nièvre et la Saône et Loire, seules deux fédérations avaient tiré la sonnette d'alarme. Finalement, les faits nous ont donné raison" précise Daniel Christel. 

Exit donc le Président qui a démissionné, mais exit également une grande partie du bureau départemental. Autre adhérente du parti qui a rejoint les rangs de la liste pilotée par Denis Thuriot pour le compte de la majorité présidentielle, c'est Florence Battard, vice-présidente du Conseil départemental de Saône et Loire aux côtés d'André Accary, qui elle aussi a posé sa démission sur la table... et la liste ne s'arrête pas là !

A ce stade, l'UDI de Saône et Loire est désormais un vaisseau fantôme. Il faudra sans doute attendre l'été pour voir une éventuelle reprise en main, en fonction des résultats régionaux évidemment. 

L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche