DEPARTEMENTALES - CHALON 3 - Un nouveau souffle pour le canton avec Francine Chopard et Christophe Regard

C'est à l'Étang Chaumont, dans la commune de Châtenoy-le-Royal, que les têtes de liste de «Un Nouveau Souffle pour une Saône-et-Loire sociale, humaine et écologique», Francine Chopard et Christophe Regard, candidats aux élections départementales pour le canton de Chalon 3, ont présenté leurs suppléants et les grandes lignes de leur programme. Plus de détails avec Info Chalon.

Autre liste de l'union de la gauche (PS, PRG et EELV) pour les élections départementales qui auront lieu les 20 et 27 juin prochains, «Un Nouveau Souffle pour une Saône-et-Loire sociale, humaine et écologique» brigue un mandat de 6 ans sur le canton de Chalon 3.


Ce canton comprend Châtenoy-le-Royal et des quartiers de Chalon-sur-Saône, à savoir les Aubépins, Bellevue, Boucicaut, Les Charreaux, Saint-Cosme et Saint-Gobain.


Mercredi 12 mai, à 16 heures, les têtes de liste, Francine Chopard et Christophe Regard, organisaient une conférence de presse à l'Étang Chaumont, petit écrin de verdure au cœur de la commune de Châtenoy-le-Royal.


Objectif : présenter leurs suppléants et les grandes lignes de leur programme.


«Un Nouveau Souffle pour une Saône-et-Loire sociale, humaine et écologique» est notamment soutenu par le sénateur Jérôme Durain (PS), la candidate socialiste aux élections régionales, Nathalie Leblanc, conseillère régionale et municipale d'opposition à Chalon-sur-Saône et les conseillers municipaux de Bien Vivre à Chalon, la liste d'opposition à Chalon-sur-Saône, dont fait partie Christophe Regard, Amandine Ligerot et Mourad Laoues.


Aujourd'hui retraitée et membre du PRG, Francine Chopard fut pharmacienne aux Prés Saint-Jean avant de se lancer dans la politique. Conseillère municipale à Chalon-sur-Saône depuis 2014 et conseillère régionale déléguée à l'Université, elle est adhérente à plusieurs associations de défense des droits en particulier ceux des femmes, «droits qui peuvent toujours être remis en cause et pour lesquels je me bats».


«Le social, l'adaptation à la perte d'autonomie, l'accès aux soins pour toutes et tous, ces compétences du département ont toujours été au cœur de l'exercice de mon métier. Je me présente pour relayer le terrain et expérimenter des solutions viables sur le long terme qui bénéficient au plus grand nombre», indique la candidate titulaire.


Chalonnais depuis 25 ans et conseiller municipal, Christophe Regard travaille dans le secteur du tourisme.


«Mon investissement dans le milieu associatif m'a amené à participer activement à la vie locale, tant culturelle que sociale. Je n'oublie jamais que dans la devise de notre pays, il y a le mot "Fraternité"», explique-t-il.


Adhérent depuis 2001 de l'association Mosaïques qui gère la salle de concerts La Péniche dont il a été président pendant 7 ans, Christophe siège au conseil d'administration du CCAS et membre actif de la Cimade, association d'entraide et de conseils juridiques aux réfugiés et aux personnes migrantes.


«En tant que membre d'EELV, les questions environnementales sociales, et humaines sont au cœur de nos préoccupationsn et mon engagement dans cette élection participe de cette envie d'améliorer la vie des habitants du canton comme de l'ensemble du département. Nous avons besoin de la nature, mais la nature, elle, peut très bien se passer de nous», prévient le conseiller municipal.


Alors qui sont leurs suppléants?


Sensibilisée depuis l'enfance à l'action politique, Florence Folléat, qui se définit comme «une enfant de Châtenoy», fut conseillère municipale d'opposition depuis mars 2020. Elle connaît très bien le canton notamment le quartier de Bellevue où elle était au collège et les Aubépins où elle a de la famille.


«Cette connaissance des lieux et des habitants est un atout et une force pour cette élection départementale. Je vais travailler sans relâche aux côtés de mes amis, à la construction d'un département social, solidaire, prenant en compte l'Humain, et pour préparer la transition écologique indispensable aujourd'hui», déclarera cette ancienne élue de la liste «Châtenoy pour la transition» aux élections municipales.


Sur la même liste, figurait l'autre candidat suppléant, Kamal Hammani, enseignant-chercheur en physique à l'Université de Bourgogne et lui aussi conseiller municipal d'oppoisition à Châtenoy-le-Royal.


«Mes connaissances scientifiquesme permettent d'avoir une lecture assez précise des problématiques environnementales. Or, j'ai deux enfants et je veux tout faire pour leur laisser une planète agréable pour ne pas dire viable. Et, c'est cela qui m'a poussé à m'engager aux municipales et aujourd'hui aux départementales. Bien sûr, pour moi la question environnementale est totalement liée à la question sociale et doit être traitée de manière humaine et profondément solidaire. C'est donc naturellement que je suis sur cette liste d'union de la gauche en tant que remplaçant de Christophe», explique ce dernier.


Parmi les grandes lignes du programme de la liste, citons pêle-mêle accompager et protéger les plus fragiles, en s'attaquant notamment aux problème de la désertification médicale, au grand âge et à la perte d'autonomie, mettre en place un plan alimentaire territorial, l'éducation avec des collèges modernes et un accompagnement réel, batailler pour l'emploi, des mesures d'urgence pour le climat et la biodiversité et soutenir les associations et la culture.


Étaient également présents lors de cette conférence de presse, d'autres candidats d'une liste d'union de la gauche aux élections départementales pour le canton de Chalon 2, à savoir Christine Laoues et Sébastien Lagoutte.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche