L’EVEIL Chalon en marche pour une reprise de ses activités sportives

Pas de sommeil pour l’Eveil de Chalon sur Saône durant les confinements. L’organisation originale mise en place durant cette crise sanitaire par le Club a permis à tous les sportifs de toutes les sections un retour en mode « motivation décuplée » pour une reprise complète imminente.

Les confinements à répétition que connait la France depuis de longs mois sans certitude d’un retour à une vie normale a conduit le monde sportif à une réorganisation profonde dans ses modes de fonctionnement. Dans un tel contexte, avec des risques psychosociaux à ne pas négliger chez les jeunes privés de toute relation autre que familiale, le maintien à la pratique d’une activité physique était essentiel.

Autant dans le monde professionnel, le télétravail pouvait s’avérer évident, dans le domaine sportif il y avait un réel challenge et un sacré pari à relever.

L’Eveil ne s’est jamais « endormi sur ses lauriers » et a très rapidement mis en place comme beaucoup de clubs sportifs amateurs, des techniques digitales et d’autres idées audacieuses pour poursuive ses activités. L’objectif principal était de maintenir le lien pour tous, avec tous, et entre tous. C’était le défi majeur. Cela passait aussi par des activités ludiques pour le bien être du corps et de l’esprit, et des challenges pour faire perdurer leur esprit compétitif.

Passé le cap des confinements stricts, l’Eveil a accéléré la cadence en faisant le choix d’exercer toutes ses disciplines, à l’extérieur, puisque aucune pratique n’était autorisée en gymnase.
Parfois malgré le froid, la pluie, le vent, toutes les sections de l’Eveil (gymnastique rythmique, Gymnastique artistique féminine et masculine, le tir à l’Arc, les Pitchouns) se sont prêtées à cette petite révolution d’organisation. Rien ne les a arrêtés dans leur élan de dynamisme et de volonté.

Quoi de plus beau que de voir le sourire de tous ces jeunes continuer à vivre leur passion.
Ces transformations provisoires mais innovantes des entraînements ont été accueillies avec un enthousiasme incroyable, de la part des pratiquantes mais tout autant par les encadrants, les responsables des sections, le bureau et les familles.
Ce ne sont pas les coach(e)s qui contrediront cela, puisque ce sont ces personnes qui ont initié toutes ces belles idées.
Tous se sont rendus dans des lieux permettant la distanciation : le Stade Léo Lagrange, sur des Parkings proches de leur lieu habituel d’entrainement, la place des Charreaux, les Prés Saint- Jean. Même le Parc de la biodiversité à Bellevue a été investi par les pitchouns qui ont réalisé des petits jeux et parcours de motricité, des séances déguisements, notamment pour le Carnaval ou encore une chasse aux œufs pour pâques.
Des tapis à même le sol à l’extérieur pour les sections plus axées gymnastique artistique féminine et masculine, gymnastique rythmique. Tous les groupes de GRS et de Gym ont profité des cours, des poussines jusqu’aux aînées.
Pendant les vacances, des stages ont été initiés, avec des demi-journées consacrées à la pratique sportive et d’autres à des défis par équipe. Et bien sûr pour tous, le travail en Visio lorsque la météo n’était vraiment pas gérable.
Mais l’éveil ne baisse jamais les bras, et lorsque le temps lui jouait des tours, ces mêmes sections du Club se sont adonnées aux joies de défis inventifs : tutos coiffures, dessins de

justaucorps, Visio fitness en famille, Visio pour l’apprentissage des enchainements de compétition, des entrainements de groupe etc...
Il faut souligner que cette organisation contrainte par la force des choses a permis un travail différent, notamment sur de l’assouplissement, de la musculation ou autre que les sections n’ont pas toujours le temps d’approfondir.

Le tir à l’Arc a lui aussi aménagé des séances les mercredis et samedi en fonction de la météo pour préserver le matériel et les pratiquants.

Mais bien évidemment avec la levée progressive des mesures sanitaires de confinement, c’est sûrement avec un grand plaisir que tout ce petit monde, va reprendre le chemin des gymnases petit à petit.

Le plus gros manque, a été incontestablement l’absence des compétitions départementales, régionales et nationales du club.

La grande nouvelle c’est que l’EVEIL vous attend nombreux au championnat de France de TIR à l’ARC qui aura lieu le samedi 26 (après-midi) et le dimanche 27 juin (matin) en terre Chalonnaise (stade Léo Lagrange). L’autorisation, avec bien évidemment des protocoles sanitaires adaptés, a été validée.

C’est une grande joie pour l’EVEIL qui fera d’une pierre deux coups : remettre le pied à l’étrier d’une grande compétition nationale tout en profitant d’un moment festif de retrouvailles pour tout ce Club dont la renommée n’est plus à faire.

Françoise Sniezek-Czaplicki Commission Communication de l’EVEIL

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche