Chalon sur Saône

Avec un investissement de 4 millions d'euros, Hydroscand réaffirme son implantation chalonnaise

Il est loin le temps des 7 salariés dans les anciens locaux d'Emmaüs en zone nord, il y a désormais 10 ans. Hydroscand a essaimé à travers toute la France et l'entreprise additionne désormais 12 millions d'euros de chiffre d'affaire et elle n'entend pas en rester là. Les explications d'info-chalon.com.

Didier Meurou, Directeur France du groupe Suédois Hydroscand affichait un large sourire ce jeudi matin, aux côtés de Sébastien Martin - Président du Grand Chalon et Martine Granier - directrice de la Mission Economique. Exit l'étroit local chalonnais situé à quelques centaines de mètres et qui avait vu l'implantation historique d'Hydroscand en France. Le spécialiste de la connectique industrielle des fluides affiche une solide, très solide dynamique. Après s'être implanté dans un local en location d'un peu plus de 1000 mètres carrés rue Jacque Thénard, Didier Meurou doit assurer la croissance de son activité, avec désormais 7 sites en France, jusqu'à Quimper et Toulouse. D'ailleurs côté amibition, l'idée est de porter la présence d'Hydroscand sur 15 à 20 sites répartis sur l'hexagone. 

Pour cela, il va falloir professionnaliser toujours davantage et assurer de nouvelles lignes de production et ça passe par de nouveaux locaux sur Saôneor, locaux qui assureront toute la chaîne logistique d'Hydroscand France. Ce sont plus de 20 000 mètres carrés qui ont été achetés par l'entreprise avec un futur site de production qui dépassera les 5000 m2. Côté recrutement et pour fidéliser ses salariés, Didier Meurou entend apporter tout le confort possible sur le futur site, avec à la clé même une salle de sports pour les salariés. En parallèle à l'investissement productif, c'est une Académie Hydroscand qui ouvrira ses portes afin de former les futurs collaborateurs mais aussi les clients, et ce d'autant plus qu'Hydroscand affiche plus de 25000 références en rayon. C'est dire l'ambition affichée. 

Le futur site industriel, situé en face de Girondor, sur SaôneOr devrait sortir de terre à partir du printemps prochain, pour une mise en route dans le courant de l'été 2021. Ce sont 4 millions d'euros qui vont être injectés en terme d'investissement. Une belle annonce pour le territoire chalonnais avec dans un premier temps, une nouvelle embauche de 10 salariés minimum. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche