Chalon sur Saône

Le Power Training Center, votre salle de remise en forme et d'arts martiaux à Chalon-sur-Saône

Ouvert depuis peu, à deux pas du Stade Léo Lagrange, le Power Training Center, c'est 600 mètres carrés dédié aux sports de combat, aux arts martiaux et à la remise en forme mais aussi la concrétisation du rêve de deux frères jumeaux, originaires de Chalon-sur-Saône, trois fois champions du monde de MMA. Plus de détails avec Info Chalon.

À deux pas du Stade Léo Lagrange, le Power Training Center est la plus jeune salle de remise en forme à ouvrir à Chalon-sur-Saône, mais pas que!


En effet, c'est également un nouveau temple de 600 mètres carrés dédié aux sports de combat et aux arts martiaux.


Muay Thaï, MMA, Cross Training, Yoga, Fitness ou personal training, ici, on a du choix!


Tout ceci n'existerait pas sans les jumeaux Alex et Nico Font, 31 ans, deux jeunes originaires de Chalon-sur-Saône. Installés depuis de nombreuses années à Édimbourg, la capitale de l'Écosse où les deux passionnés de sport de combat peuvent s'adonner à la pratique du MMA.


Là-bas, les deux Chalonnais sont des combattants professionnels qui ont été trois champions du monde de Muay Thaï, K-1 et de MMA, entre 2014 et 2016, chacun affichant une centaine de combats à son actif. D'ailleurs, certaines ceintures sont accrochées au mur de la salle.


Autant le dire, les clients n'auront pas à faire à des rigolos.


Probablement une des meilleures façons de progresser qu'avoir comme coachs des combattants pros encore en activité.


Le premier truc que vous verrez en passant dans la porte du Power Training Center, c'est l'octogone de 9 mètres carrés, c'est le premier octogone installé à Chalon-sur-Saône.


Les gérants peuvent également compter sur Fabien Tibéri, titulaire d'un BPJEPS préparateur physique et coach qui s'occupera que du Cross Training. Ce dernier sera présent 10 heures par semaine.


Notons que le Power Training Center est ouvert à tous, débutants comme sportifs confirmés.


«Nous, on a une très bonne clientèle parce que tout le monde est satisfait. Ici, on a un enseignement de qualité combiné à du matériel de qualité», nous dit Alex.


«Les gens qui viennent sont sérieux et ils veulent pouvoir évoluer en toute tranquilité», indique son frère.


Comme vous le voyez, l'établissement offre une qualité de service et aucune "chance" de tomber sur des importuns. En même temps, avec les jumeaux, ce serait pas très avisé de leur part de faire le mariole ou venir enquiquiner les clientes.


«Nous avons même parmi nos clients des agents de police ou des gendarmes (...) ici, il y a une qualité et une tranquilité. Cela explique pourquoi on a une bonne clientèle féminine. Après, nous, on prend tout le monde, débutants, confirmés ou qui ont jamais fait de sport. Justement, le but, c'est qu'ils fassent du sport», précise Nico.


D'après le planning, au Power Training Center, ce ne sont que des cours collectifs avec les coachs.L'établissement dispose d'un parking gratuit et de douches hommes et femmes.


Une porte ouverte est prévue au mois d'octobre.


Professionnels depuis l'âge de 16 ans, les frères Font espèrent un retour à la normale Outre-Manche pour reprendre les combats.


Dès leur 18 ans, Alex et Nico sont rendus pour Saint-Fons (Rhône) rejoindre la Team Nasser Kacem «pour avancer», Chalon-sur-Saône et ses environs ne permettaient pas, à l'époque, aux deux combattants d'évoluer, avant de partir pour le Royaume-Uni.


Là-bas, c'est le choc culturel.


«On a découvert une nouvelle langue, l'anglais, qui nous a beaucoup servi dans notre carrière et d'une nouvelle vie. Là-bas, les salles de sport sont toutes comme la nôtre, pas forcément si belles mais tu payes chaque mois, tu viens t'entraîner, t'es sérieux, salles de quartier ou en association, là-bas, ça n'existe pas! Faire notre vie là-bas, c'est devenu une évidence. C'est vachement plus facile. Niveau sport de combat, tu es tout de suite plus connu. Il faut savoir que Édimbourg, l'été, c'est 1 million de personnes. C'est vrai que les gens te connaissent, les Britanniques adorent les sports de combat. Les soirées de gala, il y en a une par week-end, ça nous a permit de faire beaucoup de combats. On faisait un ou deux combat par mois. Avec la crise sanitaire, c'est un combat tout les deux mois», nous explique Alex, connu dans la Perfide Albion, sous le nom de «The Finisher» («Le Finisseur» dans la langue de Shakespeare).


Ça en dit long!


Ils ont pour projet d'ouvrir un Power Training Center à Édimbourg même si, pour le moment, il est difficile de trouver un bâtiment de cette taille dans la capitale écossaise. Pour ne rien arranger, au niveau de l'administration, c'est «beaucoup plus compliqué».


L'idéal étant pour les deux gérants de faire des passerelles entre les deux rives de la Manche.


«On veut monter le même concept là-bas. L'idée étant de combiner sports de combat et, par exemple, Cross Training», nous indique Nico.


Il y a aussi la boutique Power Training Center. Un t-shirt coûte 29 euros, une casquette, 27 euros, le hoodie est à 45 euros, les bonnets à 30 euros.


«On va bientôt recevoir des gants», précisent les frères Font.


Mais, attention, si les triples champions sont très sérieux sur les entraînements, le but n'est pas de pousser à la compétition mais de faire du sport dans une bonne ambiance.


Nico nous confie qu'il ne serait pas contre travailler en partenariat avec d'autres associations ou clubs comme avec Yannick Lahmar, entraîneur au Self-Défense de Rue. Et pourquoi pas aider les femmes battues?


«C'est une cause qui nous tient à cœur; le but serait de leur apprendre quelques techniques afin qu'elles puissent reprendre confiance en elles», nous confie Alex.
Chiche!


Nous pourrions vous parler pendant longtemps de cette nouvelle salle mais le mieux encore est de pousser la porte mais, attention, si vous faites un essai, il y a fort à parier que vous reviendrez!


À bon entendeur...

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche