Givry

Rebondissement dans le cadre du chantier de replantation de vignes, sur la chaume givrotine

Dans le prolongement du Conseil Municipal, Sébastien Ragot a annoncé ce matin qu'il suspendait l'autorisation, donnée par la municipalité givrotine, pour réhabiliter le chemin communal.

 

Pour mémoire, des travaux ont été réalisés à la demande de deux viticulteurs givrotins, Baptiste Lumpp et Nicolas Ragot, qui souhaitent en effet « planter, ou plutôt replanter de la vigne, sur des parcelles, qui figurent parmi les plus historiques de Givry » (cf l'article qu'Info-Chalon.com a écrit le 11 mai sur le sujet)

 

Si Baptiste Lumpp avait obtenu les 9 autorisations nécessaires, ce n'était pas le cas de Nicolas Ragot, qui a dû stopper les travaux à l'entrée de sa future parcelle, appelée « Combes Gris ».

Il lui manquait en effet l'autorisation de Natura 2000 pour exploiter la zone, qui d'après lui, « fait certes partie d'un espace classé, mais où les pelouses calcicoles ont progressivement disparu, pour laisser la place à des friches ». D'après lui, « cette situation avait d'ailleurs fait l'objet en 2015 d'une alerte auprès de la Direction Départementale de l’Équipement, pour demander la sortie de ces terrains du périmètre Natura 2000. ».

 

Parmi les autorisations obtenues, figurait celle qui a été accordée le 22 avril par la Municipalité givrotine, pour réhabiliter le chemin d'accès aux parcelles, qui est un chemin communal.

Depuis, de nombreuses personnes, dont des associations de protection de l'environnement, ont fait part de leur inquiétude et incompréhension, devant la réalisation d'importants défrichements sur une zone classée « Natura 2000 ».

 

Cette semaine, l'équipe municipale de Givry a donc consulté l'ensemble des parties prenantes, à savoir l'ODG (organisme de défense et de gestion, qui représente les viticulteurs givrotins), les 2 viticulteurs, les concessionnaires et les associations concernées.

 Il ressort de cette consultation que le 21 avril 2020, l'ONF (Office National des Forêts) avait mentionné dans son accord qu'elle le conditionnait à un avis favorable de Natura 2000.

L'ancienne Maire givrotine a par ailleurs, selon Sébastien Ragot, indiqué dans l'autorisation qu'elle avait signée, « qu'un acte notarié était nécessaire pour acter les servitudes ».

 

A ce jour, Natura 2000 ne se serait toujours pas positionné sur ce sujet, et les viticulteurs contesteraient le bien fondé de devoir fournir l'acte notarié, demandé dans la décision de la Mairie.

 Dans l'attente que cette situation s'éclaircisse, Sébastien Ragot, nouveau Maire de Givry, a donc pris la décision de suspendre l'autorisation municipale, qui a été donnée le 22 avril 2020.

Cette décision ne remet bien sûr pas en cause pour lui « la place historique que les activités viticoles tiennent dans la commune, ni le rôle d'accompagnement de ces acteurs par l'équipe municipale. » Mais il trouve tout aussi normal « de prendre en compte les alertes que peuvent faire les associations de protection de l'environnement ».

Il se dit néanmoins « assuré qu'une solution sera trouvée prochainement, et que cette situation sera bientôt débloquée ».

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche