Mercurey

Triple jubilé pour la Vierge de Mercurey, plus jeune que jamais malgré ses 150 ans.

Grâce à la rénovation, financée par le Lion’s club Mercurey Côte chalonnaise, la statue qui domine le vignoble, dans le ciel bleu de ce 15 août, étincelait de blancheur.

Bravant la chaleur de cet été les bénévoles du Lion’s et de Sauvegarde avaient uni leurs efforts pour la repeindre ainsi que la grille qui l’entoure,  et préparer le chemin qui mène au site, en vue de la fête votive. 

C’est le 1er mai, mois de Marie, 1870, que la statue de la Vierge de Mercurey fut érigée par la famille Ridard à la mémoire de leur fils Philippe, prêtre, mort en 1867 à l’âge de 26 ans. 

En France, les communes sont sous la protection d’une sainte ou d’un saint Patron. Ancestralement, pour Mercurey, c’est Marie.  A telle enseigne son église, dédiée à Notre Dame depuis 1460. 

Fête votive ? Fête patronale ? ou de la dédicace ? Qu’importe, depuis ce 1er mai 1870, une procession à la Vierge Marie avait  lieu chaque 15 août. Les habitants de Fontaines, de Rully, de Givry, de la Vallée, voire de Chalon ou d’encore plus loin, venaient  à Mercurey festoyer joyeusement. Le dimanche suivant le 15 août, était la fête de Bourgneuf Val d’Or. Alors le bal s’installait pour une semaine sur la place du Bourgneuf, inondant de ses flons-flons le centre historique.  Jusque dans les années 1980, une procession avait lieu chaque 1er dimanche du mois de mai. Pendant tout ce même mois, des familles allaient tous les soirs, à tour de rôle allumer la lanterne qui brillait dans la nuit. La dernière famille à maintenir la tradition fut celle des DESBUISSON-BERTHENET-SIZE). 

Cette année 2020, pas de flonflons, pas de pétards ni de valse, mais une marche processionnelle jusqu’au coteau karstique qui domine le vignoble.  

Comme le soulignait le Père Jean-Michel Payeur, curé de la paroisse St Symphorien, cette année, pour la Vierge de Mercurey le chiffre est  symbolique : sur chaque grain du chapelet on récite un « Ave Maria ». Un chapelet comporte 5 dizaines de grains, soient 50 Ave Maria. Trois chapelets formant un Rosaire; nous arrivons à 150  Ave Maria, l’âge de la statue de la Vierge…

Couronnée d’étoiles, les pieds posés sur la sphère de bronze symbolisant la terre, Vierge Sainte que drape le soleil…  Eve nouvelle, Mère admirable, douce Vierge Marie, tu protèges le vignoble et ses habitants depuis 150 ans. 

C’est donc un anniversaire exceptionnel qu’ont vécu les pèlerins d’un jour.

La petite église Notre Dame de Mercurey accueillait dès 9h30, environ 250 personnes pour la messe. Dans la foulée, suivant son pasteur, le père Jean-Michel, la marche processionnelle a rassemblé 70 pèlerins. A leur retour, tout en respectant les consignes sanitaires, les attendaient les agapes traditionnelles, sous le chapiteau installé près de la croix de Chaumeu. 

J.Menand. Sauvegarde du Patrimoine

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche