Saône et Loire

L'Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire salue la volonté d'interdire la chasse à la glue

Communiqué de Presse

 

Protégeons les oiseaux migrateurs – Renonçons aux pratiques destructrices.

 

Madame Pompili, ministre de la transition écologique, a fait savoir son intention d’interdire la chasse à la glu des oiseaux migrateurs. L’Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire apporte tout son soutien à cette mesure.  Le piégeage – plutôt que la chasse – des merles et des grives au moyen de la glu n'est pas autorisé en Saône-et-Loire, mais notre département est néanmoins concerné car cette pratique détruit des oiseaux qui migrent dans l'espace européen et dont beaucoup appartiennent à des espèces protégées (petits passereaux). Un certain nombre d'entre eux passent par la Bourgogne. Ces espèces sont un patrimoine collectif et leur destruction à des fins récréatives n'est rien d'autre qu'un saccage de la nature.

Comme les autres pièges encore autorisés dans certains départements (matoles, pantes, filets…), la glu devrait être interdite depuis longtemps. Si au XIXème siècle, lors du vote de la loi de 1844 sur la chasse, ces pratiques de piégeage ont été maintenues au motif que « les oiseaux de passage » ainsi que les nomme la tradition cynégétique, fournissaient un complément alimentaire aux populations nécessiteuses de la campagne, au siècle suivant, leur suppression a été recherchée à plusieurs reprises, mais elle a toujours été remise en cause sous l’influence des associations de chasseurs. Aujourd’hui, en 2020, il est temps de les interdire définitivement.

En s’acharnant à défendre ces pratiques désuètes, les chasseurs nuisent à leur cause, celle de la place de la chasse dans la société contemporaine et de son acceptation sociale. Leur unique argument – le maintien d’usages traditionnels – ne veut pas tenir compte de l’effondrement historique de la biodiversité, ni de l’évolution des consciences à cet égard.

L'Association ornithologique et mammalogique de Saône et Loire appelle en outre le public à participer à la consultation organisée jusqu’au 12 août sur le site du ministère de l’écologie, en se prononçant contre la chasse de la Tourterelle des bois, oiseau migrateur en déclin prononcé.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche