Chalon sur Saône

Comment se protéger des tiques ?

Conséquence des piqures de tiques, la Maladie de Lyme peut être éviter en adoptant les bons gestes, une approche préventive assurée par l’association France Lyme.

Il faut rencontrer des malades atteints de la maladie de Lyme pour prendre conscience des conséquences que peut provoquer une simple piqure de la tique, cet acarien dont la morsure peut entrainer la « borréliose de Lyme ».

La tique vit dans les bois et buissons humides. Elle atteint sa « proie » en la saisissant lors de son passage. La tique s’accroche et s’installe si l’on ne prend garde de sa présence. La piqure est indolore. Lorsque la tique est fixée elle se nourrit de sang et une fois son repas sanguin terminé, elle se décroche. Elle est très souvent installé dans les endroits chauds du corps.
Le réflexe courant pour enlever une tique est l’utilisation de produits pour ensuite, à l’aide d’une pince à épiler, faire décrocher la tique tout en la comprimant et la récupérer pour la jeter dans un lieu ou elle n’agira plu.
Ce geste est à bannir, la tique se défend en envoyant des bactéries ce qui démultiplie les risques.

Prévenir et guérir

Il est donc conseillé, et c’est une des fonctions de l’association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques « France Lyme », de toujours avoir chez soi un tire tique, petit instrument simple qui, grâce à son crochet, tire la tique de la peau. Il suffit alors de désinfecter la peau.
Une prévention basique qui évite de voir se développer les phases significatives de ce peut devenir la borréliose de Lyme. Des phases qui se manifestent quelques jours à quelques semaines après une piqure mais aussi qui peut être disséminée et devenir chronique.
Il est donc important de se vêtir de façon adéquat lorsque l’on fait des sorties dans des lieux ou vit la tique comme les bois, les hautes herbes, les fougères, etc., mais aussi lorsque l’on travaille dans son propre jardin, ne serait-ce pour débroussailler ou couper l’herbe. Bien évidemment il faut surveiller les animaux de compagnie qui très souvent sont porteurs de tiques. Le tire-tique doit, la aussi, entrer en vigueur.

Informer le grand public

L’association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques « France Lyme » propose des actions de prévention pour adultes et scolaires pour éviter que d’autres soient malades. Elle soutient les personnes atteintes en les aidant à mieux connaître cette maladie.
Une permanence a lieu à la Maison des Associations Jean Zay à Chalon-sur-Saône, elle est tenue par l’équipe locale de la section Bourgogne que préside Annie Okrzesik.. La prochaine permanence a lieu ce samedi 4 novembre 2017 de 14h30 à 16h, salle Maurice Carême. Ensuite il faudra attendre la samedi 9 décembre 2017, même heure et même lieu. Sinon il suffit de contacter Franc Lyme par mail à section.bourgogne@francelyme.fr.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche