Chalon sur Saône

Voyage de réflexion en Norvège des Scouts Unitaires de France du Chalonnais

Durant près de trois semaines, un « Clan » des Scouts Unitaires de France du Chalonnais est parti s’immerger dans la vie Norvégienne des fjords tout en s’impliquant dans un monastère cistercien de trappistes français.

info-chalon.com a rencontré François Vion, un des membres du clan « Pier Gorgio Frassati » que dirige le chef Vincent Degrocq. pour lui demander ses impressions d’un tel voyage : 

Info-Chalon : D’ou vient l’idée et pourquoi ce type de voyage ?
François Vion: « Au préalable nous sommes partis sur une idée de voyage en Inde, nous étions en 2016. Le Clan a grossi en effectif, passant de 9 à 13 membres, ce qui posait quelques problèmes sur le plan logistique et financier.
Pour financer une telle opération il nous a fallu trouver des partenaires et des soutiens, ce qui fut plus facile en optant pour aller en Norvège. Des aides qui sont intervenues de la part des Lions Mercurey Cote Chalonnaise, de la Mairie des jeunes de Chalon-sur-Saône, du magasin Décathlon et des dons issus de particuliers.
Le choix de ce pays plus proche correspondait bien aussi à l’esprit de celui qui a donné son nom au Clan « Pier Gorgio Frassati », un homme d’origine italienne, né à Turin en 1901, étudiant et alpiniste, il est surtout un modèle de sainteté pour nous les jeunes. Il disparaitra subitement à l’âge de 24 ans et fut béatifié par le pape Jean-Paul II en 1990. »

IC : « On comprend mieux la démarche des Scouts Unitaires de France, dans le choix de ce nom pour le Clan et la démarche en direction de la Norvège pour cette année 2018. Comment vous êtes-vous organisés ?
F.V. :« Durant près de trois semaines nous avons eu à oeuvrer sous deux aspects : pendant cinq jours nous avons vécu avec des moines français d’une communauté cisterciens trappistes dont l’activité principale manuelle est la fabrication de fromages et nous avons voulu apporter notre service à la construction d’une allée devant l’église du monastère;
Puis durant une douzaine de jours, le Clan a vécu un temps d’aventures dans les montagnes de Norvège en pratiquant un camp en alternance entre le canoë dans les fjords et de la marche en montagne. Un défi physique certes mais aussi un test de motivation sur la vie en commun ou, malgré la fatigue ou parfois l’incompréhension, chacun de nous se devait de relancer l’autre. Une façon de bien vider nos têtes de ce que nous pouvions vivre au quotidien habituel en France, tout en s’accordant aussi ce que nous appelons « des heures/routes », c’est à dire s’obliger à méditer un certain temps dans la journée. »

Une démarche volontaire de la part de ces jeunes étudiants mais surtout très enrichissante pour l’individu. Une démarche dont on peut aussi comprendre le sens pour une bonne formation individuelle dans une volonté de vivre en collectivité.


entretien recueilli par JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche