Sud de l'agglomération

Pâques un temps fort dans la Liturgie chrétienne

La Paroisse du Bon Samaritain en Chalonnais, comme de nombreuses Paroisses en France et dans le monde entier, a célébré ce samedi soir la Résurrection du Christ à Varennes-le-Grand.

En reprenant dans son homélie, un thème parlant de la mémoire, le Père Jean-Robert Courtot a démontré combien il était important de se rappeler, par des mots, des gestes, des souvenirs aussi, combien la vie est importante en ce jour de célébration de la Résurrection du Christ.

Et oui, Pâques ce n’est pas les cloches revenant de Rome qui apportent des chocolats histoire de créer des parties de chasse chez les chocolatiers, dans les près ou jardins.

Pâques est avant tout une fête chrétienne, sans doute la plus importante dans la Liturgie et pour les chrétiens du monde entier. Après une Semaine Sainte, autre temps fort du Carême débuté le Mercredi des Cendres, les chrétiens vivent et revivent la passion et la Crucifixion du Christ, instant d’émotion comme dans toute mort dans une famille ou la tristesse revêt un temps de ténèbres. Et voilà que trois jours plus tard revient l’espoir par la Résurrection d’une Lumière qui éclaire à nouveau le monde.

Cette histoire n’a rien d’un roman, c’est une histoire vraie, écrite par des témoins de l’époque et que l’on connait sous le nom des Evangélistes Jean, Luc, Marc, et Matthieu. Ce sont eux qui ont transmis cette mémoire, souvenez-vous « Aimez vous les uns les autres », qui en cette Veillée Pascale a permis aux Paroissiens du Bon Samaritain de se remémorer les faits historiques au travers des lectures certes, mais aussi permettant de se poser la question sur la façon de transmettre à son tour.

Une transmission qui s’est concrétisée en accueillant parmi la famille des Chrétiens une toute jeune fille se prénommant Laurena. Son baptême devant tous les paroissiens présents revêtait une grande importance pour elle, par le geste, choix volontaire qu’elle a fait en étant préparée pour arriver à cet instant d'entrée  dans la communauté des chrétiens. Ce sera aussi le cas ce dimanche de Pâques avec les quatre autres baptêmes de Soline, Jérémy, Gabriel et Raphaël sur la Paroisse.

Sans vouloir ajouter trop de prosélytisme à cet écrit, il serait peut-être bon que chacun fasse appel à sa mémoire et puis se souvenir, pour les uns du jour de son Baptême par exemple, ou de sa communion et pour d’autres d’un moment de réflexion dans un lieu que ce soit une église ou une cathédrale. Il y a forcément quelque chose en soi de : « Cette force qui nous pousse vers l’infini et il y a peu d'amour avec tellement d’envie » pour reprendre le chanteur. C’est aussi cela la Force de Pâques.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche