Economie

Au lycée agricole de Fontaines, on ne débat pas pour ne rien dire

A l’initiative de la Chambre d’agriculture, des débats thématiques sont organisés dans tous les arrondissements de la Saône-et-Loire. Ce vendredi après-midi, l’un d’entre eux se tenait au lycée agricole de Fontaines, en présence du président du Grand Chalon, Sébastien Martin.

Votre infochalonniste n’a pas attendu ce vendredi après-midi pour s’en rendre compte, les élèves du lycée agricole de Fontaines sont à part, dans le noble sens de l’expression. Quand nombre de leurs congénères en sont encore au stade « selfie sur Snapchat », déclinaison contemporaine d’un stade de développement psychoactif de l’enfant identifié par Freud, les élèves de ce lycée montent avec succès des projets, pas toujours simples au demeurant*. Dans de nombreux débats, ils posent des questions intelligentes, celles qui vous dissuadent de prendre vos cliques et vos claques, en pestant contre la c…rie humaine et un certain sectarisme des milieux prétendument intellectuels**. Et, comme l’on reconnaît assez vite quelqu’un passé par une école Montessori, on reconnaît qu’un jeune « a fait Fontaines » ou y poursuit encore des études secondaires ou supérieures, par exemple en préparant un BTS « productions animales ». On le reconnaît à sa façon de parler et, surtout, d’écouter ce que les autres ont à dire, avant de s’aventurer à répondre quelque chose qui sera le plus souvent construit, posé.

Ce vendredi après-midi, à l’occasion du débat filmé pour les réseaux sociaux, organisé à l’initiative de la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire***, le lycée agricole de Fontaines n’a donc rien fait d’autre que démontrer à ceux qui en doutaient qu’il n’a rien à voir avec les images d’Epinal relatives à ce type d’établissements. Des images souvent injustes. En effet, au lycée agricole de Fontaines, on est loin des stéréotypes sur les agriculteurs : le conseil d’administration du lycée est présidé par une femme (Anne Gonthier) ; pour débattre, ce sont de jeunes femmes, pas forcément issues d’un milieu agricole, qui se trouvent sur un plateau qui n’a rien à envier à ceux d’une chaîne de télévision. Des jeunes femmes très à l’aise, aussi bien avec l’animateur, que le directeur du lycée (Pierre Botheron) ou encore le président du Grand Chalon (Sébastien Martin). Bref, le monde agricole tel que beaucoup de personnes, malheureusement, ne l’imaginent pas.

(à d., la présidente du Conseil d'administration du lycée agricole de Fontaines, Anne Gonthier)

(Aurane Treuvey, étudiante en BTS au lycée de Fontaines)

(Bertille Combette, étudiante en BTS au lycée agricole de Fontaines)

(Sébastien Martin, président du Grand Chalon)

Au menu du débat, qu’on écoute sans réprimer l’envie de bailler, comme c’est le cas pour d’autres, deux grands thèmes : la place de l’enseignement agricole aujourd’hui et la place de l’agriculture en milieu urbain. Et des développements qui montrent des jeunes passionnés par le sens du métier qu’ils aspirent à exercer. Bien que confrontés aux préjugés sous-entendant une certaine inculture (« vous faîtes encore du français à Fontaines ? vous apprenez l’anglais ? »), voire à des accusations d’empoisonnement qui touchent sans discernement l’ensemble du monde agricole,  ils ont le sourire et « une confiance » qui rend confiant des agriculteurs déjà installés comme Benoit Regnault, quant à l’avenir de ce qui demeure, on aurait tort de l’oublier, un secteur économique, pourvoyeur d’emplois non délocalisables, de rémunérations et donc d’intégration sociale, avoir un emploi étant le meilleur moyen de faire partie de la société, selon Sébastien Martin. Mais un secteur qui ne sera florissant que s’il joue à fond la carte de la transparence selon Antoine Fontaimpe, « les gens ayant la trouille face à ce qu’ils mettent dans leurs assiettes » (Benoît Regnault). S’il joue le jeu de la transparence, communique sur ce qu’il fait et… s’il anticipe l’avenir, pour ne pas le subir.

(Antoine Fontaimpe, étudiant en BTS au lycée agricole de Fontaines)

(Benoît Regnault, agriculteur, président de la CUMA "grains de saveur, abattoir de volailles fermières à Oslon)

Anticiper l’avenir, être un laboratoire à moindres frais pour les exploitants agricoles actuels, c’est un peu la marque de fabrique du lycée agricole de Fontaines. Les nouvelles technologies, qui ne doivent pas pour autant couper les agriculteurs de leur terre, écueil identifié par Bertille Combette, font partie intégrante de l’enseignement dispensé au lycée de Fontaines, au même titre que la technique et la gestion administrative et financière des exploitations. En outre, il suffit d’écouter de bout en bout le débat, les grandes questions contemporaines – circuits courts, conflictualité entre néo-ruraux et primo-habitants des zones rurales, etc. – sont loin d’être ignorées. Elles sont mêmes abordées, demeurent dans les esprits, au même titre que les cours des matières premières sur les marchés mondiaux. Peut-être parce que le lycée tient à entretenir un lien ténu entre son enseignement et le monde extérieur, tant au niveau professionnel (monde agricole) qu’à un niveau plus général. Peut-être, tout simplement, parce qu’il n’est pas du tout ce que l’on peut à tort imaginer à propos d’un lycée d’enseignement agricole.

Samuel Bon

(Photo en Une : àg., Laurette Mille ; à d.: Pierre Botheron)

*Lire les articles d’info-chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/agglomeration-chalonnaise/2015/05/18/13684/fontaines-les-eleves-de-bts-du-lycee-agricole-organisent-une-soiree-avec-paulo-le-vendeen/

http://www.info-chalon.com/articles/agglomeration-chalonnaise/2015/05/18/13684/fontaines-les-eleves-de-bts-du-lycee-agricole-organisent-une-soiree-avec-paulo-le-vendeen/

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2015/05/31/13995/lac-des-pres-saint-jean-une-marche-pedestre-caritative-reussie-pour-des-eleves-de-bts-du-lycee-agricole-de-fontaines/

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2015/05/28/13941/si-votre-reve-est-de-realiser-le-sien-participez-a-la-marche-pedestre-caritative-ce-dimanche-31-mai-au-lac-des-pres-saint-jean/

**Lire l’article d’info-chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2017/10/08/33069/hubert-charuel-a-fait-salle-comble-a-l-axel-pour-petit-paysan/

***Voir le débat en question :

https://www.youtube.com/watch?v=4Skduum4Z1k&feature=share

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche