Givry

"Bienvenue chez les prof's", l'ouvrage truculent d'Yves Lerouge conjugue joliment le passé au présent

Personnage atypique répugnant à rester les deux pieds dans le même sabot, Yves Lerouge, le didactisme à fleur de peau appliqué à la technologie, a transcrit noir sur blanc son vécu professionnel de 1965 à 2008, dont trente-cinq ans (excusez du peu !) au collège public givrotin le Petit Prétan. Quelque 150 pages à la crédibilité avérée qui font œuvre utile. Interview pour info-chalon.com

De «Lettre à Dame Education nationale » à « Et si c’était à refaire » en passant par « Flash-back ou plutôt retour arrière », «l’Ecole normale », « Les classes de transition », « L’éducation manuelle et technique (E.M.T.), « La technologie » et « Les colonies de vacances », l’enseignant a ratissé large avec beaucoup d’à-propos, de traits d’esprit et un humour fortement teinté de « dédramatisation ». On y apprend beaucoup de choses et concomitamment ses saillies verbales s’évadent vers l’apesanteur. Le juste milieu qui siéra au plus grand nombre.     

 

Pourquoi avoir choisi cette thématique ?

« Je préfèrerais vous expliquer tout d’abord comment j’ai été amené à écrire ce livre. J’ai eu une carrière pleine d’obstacles, d’imprévus. Il a fallu sans cesse se réadapter. Après l’Ecole normale, j’ai opté pour les classes de transition. Tout se passait bien pour moi, sauf qu’au bout de sept ans d’enseignement, ces classes ont été supprimées. Il fallut alors opter pour un enseignement au niveau du collège, d’où le titre «Bienvenue chez les prof’s ». L’Education nationale proposa  l’éducation manuelle et technique avant que n’arrive l’ère informatique. En même temps que mon déroulement de carrière, ce livre est un témoignage historique sur l’arrivée de l’informatique au collège. Beaucoup de tâtonnements au début, nous naviguions dans l’inconnu. De la programmation (en basic surtout) au départ, pendant plusieurs années nous fumes chargés de faire connaître traitements de texte, tableurs, bases de données, et bien sûr internet…J’entends encore les remarques de certains élèves : « M’sieur, à quoi ça peut bien servir ? ». Bref, je me suis dit qu’il fallait que je témoigne de cette carrière à soubresauts ; j’avais besoin de raconter toutes les difficultés que l’on a pu avoir à s’adapter. J’ai bien sûr illustré ce livre de photos, d’anecdotes, pour en rendre la lecture plus agréable. » 

Ciblez-vous un type de lecteur ?

« Cela peut concerner tout public intéressé par l’éducation, enseignants ou non, de débutants à retraités, mais aussi parents d’élèves. Ce livre intéressera bien sûr mes anciens élèves et parents d’élèves du collège de Givry. Je pense que la lecture des six premières pages, de la 4ème de couverture et de la préface donne le ton. »

Enseigner, un véritable sacerdoce ?

«Oui, pour moi enseigner a été une véritable vocation ; j’ai su très tôt dans ma jeunesse que je voulais exercer ce métier. »

Quelle signification a pour vous le vocable écrire ?

« Cela m’a permis de partager un vécu professionnel très particulier, véritable témoignage d’une période historique de l’Education nationale. »

Envisagez-vous une suite à « Bienvenue chez les prof’s », ou bien de pondre un nouvel écrit s’en écartant ? »

« Je n’envisage pas de donner une suite à ce livre, mais peut-être que d’autres souvenirs d’enfance, notamment sur Autun, pourraient venir compléter mon premier ouvrage « Cluny, bonheurs de jeunesse » (coécrit avec son frère Patrick NDLR)…Pour l’instant, aucun projet très précis. »

 

Pour s’offrir un voyage dans le temps

Le coût de l’ouvrage s’élève à 12,00 euros (ajouter 3,00 euros pour les frais de port). Les coordonnées de l’auteur, qui ne possède pas d’éditeur : y.lerouge@yahoo.fr  06.13.23.46.54 A noter qu’Yves Lerouge sera présent à Cluny au Salon des écritures (emplacement n°20) les samedi 21 et dimanche 22 septembre (http://journeesdesecrituresdecluny.fr/2019/07/01/gerard-vidal/) A l’issue de ce week-end les lecteurs potentiels (250 livres ont été imprimés) auront le loisir de l’acquérir à l’Office de tourisme de Cluny. Au moins dans un premier temps…

                                                             Propos recueillis par Michel Poiriault

                                                            poiriault.michel@wanadoo.fr     

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche