Opinion

"Oui au CETA, Non à tout accord avec le MERCOSUR" annonce le député Rebeyrotte

J’ai voté la ratification du CETA, traité négocié sous Nicolas SARKOZY et signé par François HOLLANDE.

L’Accord Economique et Commercial Global entre le Canada et l’Union européenne est exigeant : il corrige les effets d’un commerce non régulé et a d’ores et déjà démontré son intérêt puisqu’il est en fonctionnement depuis plus d’un an, ayant été signé le 30 octobre 2016. Par ailleurs, depuis 2 ans, notre Majorité a renforcé encore les dispositifs de contrôle et de sécurisation : les Indications Géographiques Protégées (IGP) et les Appellations d’Origine Protégées (AOP) sont particulièrement respectées et l’accord favorise la traçabilité et la qualité.

Depuis son entrée en expérimentation, le CETA s’est avéré globalement bon pour les deux économies : la France est d’ailleurs bénéficiaire de plus de plus de 6 milliards d’euros, plus ou moins selon les filières; le Canada, pays démocratique et ami, y gagne une plus grande indépendance vis-à-vis de son voisin américain.

Rien à voir avec le MERCOSUR qui n’offre aucune garantie, ni en terme démocratique, ni en terme de sécurité. Il tourne le dos aux Accords de Paris sur le climat et la transition écologique, ce qui n’est pas le cas du CETA.

Concernant la filière bovine française, je saisirai à la rentée le Bureau de l’Assemblée Nationale d’une demande de Mission ou de Commission d’enquête sur l’organisation et les dysfonctionnements de la filière qui est l’une des rares à ne pas saisir les opportunités de la loi EGALIM au bénéfice des producteurs, en l’occurrence des éleveurs. Au-delà des crises successives, les difficultés viennent de là, et il faut urgemment regarder les mécanismes en œuvre qui empêchent de saisir les opportunités au plan national, européen et international, par exemple vis-à-vis de la Chine.

Rémy REBEYROTTE

Député de Saône-et-Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche