Politique de gauche

Relaxe d'un militant identitaire : le collectif chalon solidarité Migrants appelle à un sursaut démocratique

Le collectif Chalon Solidarité Migrants exprime son indignation et son incompréhension devant la relaxe du délégué départemental du Parti de la France, ordonnée par le tribunal de Grande Instance de Dijon. Poursuivi pour avoir exposé une banderole avec des slogans incitant à la haine, le militant identitaire a été relaxé pour prescriptions des faits. On peut se demander pourquoi Benjamin Lematte n'a pas été jugé en comparution immédiate bien qu'il ait été pris sur le fait. 

Alors que les nationalismes et la violence politique menacent la paix et nos démocraties en Europe et dans le monde, cette décision participe à la banalisation et à la bienveillance envers des propos indignes de nos valeurs et institutions républicaines. L'ensemble des institutions garantes de notre démocratie doivent réagir. Nous appelons à ne plus accepter l'inacceptable, à ne pas abdiquer devant la haine de celui qui est différent et la xénophobie.


Nous appelons à un sursaut démocratique pour stopper la propagande nauséabonde des identitaires et de l'extrême-droite au profit d'un discours et de politiques de fraternité et solidarité en faveur des personnes vulnérables que sont les demandeurs d'asile et les réfugiés. 


Les défis de notre monde en transition nous obligent à penser les droits humains par une approche plus ouverte sur les autres et l'accueil des réfugiés dans la dignité est un des remparts pour sauver nos démocraties menacées. C'est pourquoi, nous demandons au Parquet à faire appel de la décision. 

 

Le collectif Chalon Solidarité Migrants

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche