Chalon sur Saône

A Chalon sur Saône, le lycée professionnel Camille du Gast, pilote dans la continuité pédagogique pendant les vacances d'été

Le coronavirus aura eu son impact y compris sur l'Education Nationale. Sur la base du volontariat, le lycée professionnel Camille du Gast initie une démarche novatrice dans ses pratiques d'apprentissage.

Dans le cadre de l'opération "l'été du Pro" et du dispositif des vacances apprenantes, le lycée Camille du Gast et son proviseur, Laurent Cagne, accueillait Fabien Ben, Directeur Académique de Saône et Loire. L'occasion de présenter officiellement les modalités mises en place cet été, en vue d'accueillir plus d'une vingtaine d'élèves dont la formation a été retardée par le confinement. Profitant de l'opportunité donnée, Fabien Ben a tenu à saluer "l'énergie, l'intelligence, la conviction et l'engagement" des personnels de l'Education Nationale au sortir de ce confinement, "alors que la continuité pédagogique a été assurée". 

Contrairement à d'éventuelles idées reçues sur les publics professionnels, il a été remarqué "les 15 % des effectifs qui ont assuré leur retour au sein de l'établissement, le double de la moyenne nationale" a assuré Fabien Ben. Le résultat est là". 

Alors que le confinement a eu un impact sur un certain nombre de formations qui nécessitent une quantité d'heures de conduite par exemple, le lycée Camille du Gast s'est placé dans le dispositif "l'été du pro" permettant pendant une semaine en juillet et une semaine d'août, d'assurer la fin des formations, grâce au volontariat d'un certain nombre de formateurs, "permettant de tout solder au 30 septembre". 

En divisant par deux le nombre d'apprentis conducteurs autorisé par cabine, les délais ont été rallongés et du coup, celles et ceux qui n'avaient pas valider l'intégralité de leurs formations pourront poursuivre du 6 au 10 juillet et du 20 au 28 août, sur des journées allant de 7H45 à 18h compte tenu de l'impossibilité pour l'établissement d'assurer les transports et l'hébergement. 20 à 25 élèves se sont proposés pour bénéficier de cette formation ainsi qu'une dizaine de formateurs. 

"C'est aussi la démonstration de l'adaptation du système éducatif" salue Fabien Ben.

"Une phase test pour un dispositif pilote reproductible l'année prochaine ? ", la question est bien évidemment dans bien des têtes, alors que des apprentis dans les filières du contrôle technique, de la conduite routière, de la maintenance automobile, logistique transport ou de la carrosserie, bénéficieront de ce dispositif inédit.

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche