Des bénéficiaires de plus en plus jeunes aux Restos du Cœur de Chalon-sur-Saône

Alors que la campagne d'hiver commence dans une semaine aux Restos du Cœur, il est temps de faire le point sur la campagne d'été, laquelle a coïncidé avec l'arrivée de l’épidémie de Covid-19, et sur la façon dont se déroulent les distributions cet automne 2020, à l'aune de la crise sanitaire. Plus de détails avec Info Chalon.

Cette semaine, les Restos du Cœur de Chalon-sur-Saône terminent leur campagne d'été et préparent déjà celle d'hiver qui va démarrer le 23 novembre 2020. L'occasion pour Info Chalon pour faire le point avec Bernard Cadot, responsable du centre de distribution de notre ville sur cette campagne d'été 2020 qui s'achève avec une hausse des bénéficiaires de 5 à 10 %, soit 450 familles inscrites.


En moyenne, le centre de distribution est visité par plus de 370 familles par semaine, soit 850 personnes.


Les Restos du cœur de Chalon-sur-Saône ont distribué 190 000 repas, soit une augmentatin de 4% par rapport à l'année dernière.


Le centre de distribution accepte chaque semaine 1500 personnes, contre 1430 en 2019, pour la même période.


Le responsable parle d'une «augmentation considérable de colis de dépannage» au nombre de 2450, cette année.


«On a beaucoup aidé les gens ponctuellement», nous explique Bernard, «ils venaient vraiment dans la panade».


Avant d'ajouter :


«C'est vraiment différent qu'une campagne de distributions habituelle parce que là on fait rentrer par petite groupe, pas plus de 15 personnes dans le centre, en plus des bénévoles présents qui sont équipés en kits de nettoyage, gels et masques de façon à recevoir le public».


La jauge maximale autorisée dans le centre de distribution étant fixée à 30 personnes.


Le centre est équipé d'un distributeur de gel à l'entrée.


«Après, il y a la distance de sécurité et les plexiglass. Les bénévoles nettoient les tables régulièrelement et puis on entre par un côté et ressort par une autre porte, il y a ainsi pas de croisement. On essaie de faire le maximum pour éviter toute propagation du coronavirus», continue de nous expliquer le responsable qui nous confie que les 120 bénévoles des Restos du Cœur de Chalon-sur-Saône ont passé «une campagne compliquée».


En cette période de pandémie, les Restos ont perdu à Chalon-sur-Saône, 30 bénévoles qui n'ont pas souhaité participer à cette campagne d'été qui s'achève.


«On a commencé à faire du drive au mois de mars, lors du premier confinement, avec les colis de base qu'on préparait; on a arrêté le drive, il y a deux mois de cela, pour améliorer aussi les rapports entre les bénéficiaires et les bénévoles parce qu'ils avaient quand même envie d'avoir une certaine discussion et une certaine approche avec eux. Parce que d'être dehors, c'est bien mais ça s'arrête là. On leur préparait les colis, on les posait vers la porte. Ils prenaient leur colis et partaient... Que là, ils rentrent par petit groupe dans le centre. On arrive un petit peu à parler avec eux et ils apprécient», poursuit Bernard.


En effet, pour un certain nombre de bénéficiaires, parmi lesquels des personnes isolées, les Restos est un lien social important.


«En plus de l'aide alimentaire, il y a ici un soutien. S'ils veulent parler un petit peu, ils peuvent le faire même si c'est pas très facile car il y a beaucoup de monde à servir», nous explique le responsable du centre de distribution qui nous fait également savoir que les jeunes et les personnes âgées représentent actuellement 60 % des personnes accueillies.


«Ce sont souvent des personnes en grande détresse. On a beaucoup de jeunes qui ont perdu leur boulot, qui étaient intérimaires. Ceux-là, on les retrouve. On va rentrer dans la campagne d'hiver et en période d'inscriptions, les jeunes seront de plus en plus nombreux et en plus des familles qui se sont inscrites ou qui vont le faire, il y aura sûrement 200 familles supplémentaires», déplore Bernard, «ce n'est pas une science infuse mais ça risque d'être ça! Et autre chose qu'on a ressenti, c'est qu'au nombre de familles servies, les gens viennent beaucoup plus récupérer leur aide alimentaire qu'il y a un an où on était à 60% de personnes qui venaient récupérer leur colis contre 85%, en ce moment! On sent qu'il y a un peu plus de besoins alimentaires qu'il ya un an».


Ce dernier nous indique également que cette année, les Restos du Cœur vont faire 100 tonnes de rammasse [collecte] toutes les semaines. En octobre, les bénévoles ont récolté 6 tonnes de produits, dont la moitié pour les bébés, dans 5 grandes surfaces du Chalonnais, à savoir Carrefour Chalon-Sud, Leclerc Chalon-Nord, Leclerc Lux, Intermarché (Saint-Rémy) et le Carrefour Market de Saint-Marcel.


Un élan de générosité qui fait chaud au cœur aux 120 bénévoles du centre de distribution de notre ville et qui permet aux bénéficiaires de repartir avec des caddies pleins.


Le 23 novembre, débute la campagne d'hiver des Restos du Cœur de plus en plus sollicités en cette période de crise sanitaire.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche