COMITE DES FETES DE CHALON - René Dubois se dit "abattu" face à l'initiative du "collectif"

COMMUNIQUE DU COMITE DES FÊTES

Membres du Comité des Fêtes depuis 48 ans et Président depuis 12 années, il était venu pour moi le temps de céder la place.

Depuis trois années j’ai préparé ma sortie et j’ai présenté à toute les instances celui qui semblait être le mieux placé pour reprendre la succession, injecter du sang neuf dans le Comité des Fêtes, dynamiser notre cher Carnaval.

Depuis trois années, je veille avec mes collègues du Comité à laisser une situation confortable d’un point de vue trésorerie afin que mon successeur puisse se lancer dans l’organisation sans se ronger les sangs quant à son financement. Et ce challenge est réussi. 

Et puis est arrivé le 100ème Carnaval qui a généré un travail considérable pour les bénévoles que nous sommes.

Des tensions ont bêtement vu le jour mais il fallait passer outre car nous devions offrir une belle, une exceptionnelle édition 2020.

Notre Carnaval a vu le jour sous un soleil resplendissant, au moins pour le premier 1er tour. Je croyais en cette réussite pour apaiser les tensions.

Et puis la Covid s’est invitée, nous dispersant chacun de nos côtés sans possibilité de nous retrouver, de nous réunir, de tirer satisfaction du bilan positif du 100ème Carnaval, de retrouver une entente, une sérénité. 

Et puis le temps est venu d’organiser l’Assemblée Générale du Comité des Fêtes. Malheureusement  les rancœurs ne s’étaient pas apaisées. Celui que j’avais préparé pour me succéder n’a pas été réélu au sein du Conseil d’administration.

A nouveau le confinement nous stoppe dans toutes nos démarches.

Aujourd’hui je suis abattu, anéanti d’apprendre,  par la presse,  la volonté de certains de créer un collectif alors que le Comité des fêtes est toujours apte à continuer à œuvrer pour Carnaval si la Covid nous l’autorise.

René DUBOIS

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche