MARCHE DES LIBERTES - La pluie n'a pas entamé le moral des troupes avec plus de 200 participants à Chalon sur Saône

Ils étaient encore là ce samedi et les conditions météorologiques n'ont en rien perturbé la motivation des troupes, opposées aux décisions gouvernementales.

5e journée de mobilisation ce samedi contre la loi dite de "sécurité globale" et toujours une mobilisation à Chalon sur Saône avec pas moins de 220 participants dont le rendez-vous avait été donné une nouvelle fois au Port-Villiers, avant de s'élancer rue Général Leclerc en direction de la Sous-Préfecture pour une prise de parole, puis devant le Palais de justice. "Lois liberticides, décrets s'attaquant aux libertés fondamentales, culture malmenée", le mot d'ordre de cette nouvelle journée de mobilisation aura été à nouveau celui "d'éveiller les consciences face aux décisions gouvernementales et à la privation de libertés".

Un grand nombre de jeunes ont pris l'habitude de s'associer à la Marche des Libertés marquant leur attachement au droit "de faire la fête", "et de vivre notre jeunesse". Les opposants à la loi exigent entre autres le retrait des articles 21 et 22, sur l’usage des caméras piétons et des drones par les forces de l’ordre, mais surtout de l’article 24, sur la diffusion d’images de policiers. Un article qui "vise à dissuader de filmer ou de photographier les interventions policières", alors que "l’importance de telles images est pourtant cruciale pour attester des cas de violences policières, comme l’actualité nous l’a rappelé ces dernières semaines", selon la coordination. La proposition de loi a déjà été votée en première lecture à l'Assemblée nationale, mais doit être examinée en mars prochain par le Sénat.

L.G

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche