Les élus d'opposition demandent une révision sur la question de la prime pour les vélos électriques.... Sébastien Martin affiche le Made in France

Sur la question du renouvellement de la prime attribuée à l'achat de vélos à assistance électrique, le maire de Gergy a demandé un changement de logiciel en terme d'attribution.

Philippe Fournier, maire de Gergy et membre du groupe de la minorité communautaire est intervenu ce mardi soir en conseil communautaire, au sujet du renouvellement de la prime VAE, attribuée aux vélos électriques ainsi qu'aux vélos cargos. Une intervention demandant de revoir les modalités d'attribution de la prime à destination des personnes les plus modestes, permettant d'accéder à la mobilité électrique à moindre coût. Des propos sur lesquels Sébastien Martin a tenu à insister sur le fait de ne pas créer un appel d'air à destination des produits d'imports à bas pris et bas de gamme. "Le premier prix du vélo électrique Made in France est à 1290 euros" a précisé le président du Grand Chalon, considérant à demi-mot qu'il appartenait à ce que l'argent public ne vienne pas alimenter une filière qui se ferait au détriment de l'industrie française. Une décision qu'il nous appartient de saluer, d'autant plus qu'il est communément admis que la durée de vie des VAE à bas coût ont une espérance de vie relativement limitée et dont l'obsolescence vient grossir les stocks de nos déchetteries. 

Un certain nombre d'autres remarques plus consensuelles formulées par Philippe Fournier, a retenu pour autant l'attention de l'exécutif communautaire. Des précisions ont été demandées afin d'étudier leurs applications possibles. 

Le Grand Chalon a voté cette année une nouvelle aide à hauteur de 200€ pour un vélo ou 300€ pour deux vélos à raison du prix minimal de 1000 euros. 

L.G

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche