La majorité municipale de Saint Rémy annonce un budget 2021 stabilisé et adapté à la situation sanitaire.

La majorité municipale s’est engagée pour 2021 à avoir une politique fiscale et tarifaire stable, à maintenir un taux de fiscalité inchangé pour les ménages tout en ayant des investissements dynamiques mais compatibles avec le désendettement de la commune.

Florence Plissonnier maire de la commune et sa majorité ont établi un programme ambitieux pour leur mandat. Les principaux objectifs sont orientés vers une politique environnementale et l’amélioration du cadre de vie communal avec une volonté de réduction des coûts de fonctionnement sans pour autant négliger la remise en état et l’amélioration du patrimoine et les aménagements de nouvelles structures.

Pour les grandes lignes : Un budget principal à 13,7 M€ en dépenses et 16 M€ en recettes. Une section de fonctionnement en équilibre à 10,4M€  Des dépenses réelles de fonctionnement fortement impactées par la pandémie et les confinements : +1,3% de hausse pour les charges à caractère général, en contrepartie les charges de personnel baissent de 1,4%, cette baisse est essentiellement due aux mutations et départs en retraite d’agents. Ces 2 postes représentent 86% de dépenses réelles de fonctionnement, les 14% restants sont des charges de gestion courante, financières et atténuations de produits.

Concernant les recettes réelles de fonctionnement, elles sont regroupées en grands chapitres : les produits des services 414 000 €, les impôts et taxes 4,338 M€, les dotations et participations 1,228 M€, et les autres produits divers 435 000 € soit un total de 6,447 M€.  Ces recettes serviront à couvrir les dépenses.

 

Une section d’investissement avec des dépenses se montant à 3,3 M€ et des recettes à 5,6 M€. Les dépenses réelles d’investissement se divisent en 3 grands postes :

Les dépenses d’équipement qui représentent 71% des dépenses  avec ce que l’on peut appeler les achats dont les crédits budgétisés sont destinées à financer du mobilier, des véhicules, des logiciels, des équipements urbains, des travaux sur  les bâtiments, la réfection de voiries (770 000€) dont la réalisation de pistes cyclables dans le cadre du plan vélo (300 000€), la réfection de l’éclairage public pour améliorer la performance énergétique (335 000€), les travaux de végétalisation (45 000€) et création d’une placette au cimetière, remplacement d’une chaudière (60 000€), installation d’une pergola bioclimatique à l’escale (74 000€).

Les autres dépenses qui ne représentent que 2%

La dette à hauteur de 27% avec un emprunt de 550 000€ et un remboursement de 762 000€ représentera un encours fin 2021 de 5,2 M€, ce qui se traduira par un endettement par habitant de 773€.

Les 1,32 M€ de recettes réelles d’investissement proviennent des dotations, fonds, réserves et des subventions d’équipements qui s’élèvent à 398 000 €.

Tristan Bathiard est intervenu au nom des conseillers de l’opposition : « Nous ce qu’on vous reproche finalement c’est de faire le minimum syndical, du saupoudrage et ce que vous nous présentez pour 2021 c’est un remake de 2020, oui on sait que c’est la crise sanitaire mais il n’y a pas le petit plus pour les San Rémois, on vous l’avait déjà dit de faire un petit effort envers les San Rémois sous forme de bons d’achat. On attend toujours ces gestes de votre part, il y a malgré tout des choses intéressantes Madame le Maire, on partage le plan vélo, ça va dans le bon sens, on partage aussi la rénovation de l’éclairage public. Sur la piscine, nous on pense que la décision est un peu prématurée, vous avez acté la fermeture de cette piscine, il aurait été intéressant d’attendre la mi-mai même si on sait que ça ne va pas forcément s’améliorer, il faut rester un peu optimiste ….et lors du débat d’orientation budgétaire, vous nous avez dit que vous étiez attachée à cette piscine. Qu’est-ce que vous faites avec cette piscine ?...La voirie n’est pas en très bon état, on aurait aimé qu’il y ait un peu plus en matière de crédits alloués à la rénovation de nos voiries et en fonctionnement on vous rappelle que vos indemnités ont encore augmenté de 15 000€ cette année…. »

Florence Plissonnier a répondu à l’opposition : « Déjà le saupoudrage, si sortir sur un plan vélo 1,7 M€, c’est du saupoudrage, un contrat  de renouvellement  énergétique de 1 M€ sur 3 ans, on n’a pas les mêmes valeurs, la végétalisation et l’embellissement du cimetière plus de 100 000€, on n’a pas les mêmes valeurs, l’installation d’une pergola à l’escale 34 000€, j’estime que ce n’est pas du saupoudrage, la rénovation des sanitaires dans les écoles c’est aussi plus de 100 000€, si ça c’est du saupoudrage on n’a pas les mêmes valeurs…. On essaie de travailler pour les San Rémois, je pense que vu les résultats, ils ne s’en plaignent pas, ils savent qu’on gère bien leur budget…. » En ce qui concerne le questionnement de l’opposition sur le devenir de la piscine Madame le Maire a rappelé que la commune travaillait avec le Grand Chalon et que les discussions n’étaient pas terminées.

Un budget annexe lotissement des Hauts de Marobin destiné à suivre la commercialisation de parcelles. Il restait 2 parcelles disponibles au 1er janvier 2021. Une section de fonctionnement équilibrée à 374 400€ et une section d’investissement équilibrée à 52 500€. Les lots N° 7 et N°5 représentent une recette de 110 960€ et  7 300€ de charges sont affectées au titre de dépenses. Le budget annexe entérine un reversement d’excédent au budget principal  pour 315 000€. En ce qui concerne l’emprunt il a été complètement remboursé par anticipation en 2019.

C.Cléaux

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche