BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

Entre le 1er janvier et le 5 avril 2021, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 9 602 décès, soit près de 8 % de plus qu'en 2019. C'est un peu plus que sur l'ensemble du territoire Français (+ 6 %) où la baisse des décès durant la deuxième vague s'est observée dès mi-novembre 2020.

Au contraire, dans la région, la courbe des décès a évolué sur un plateau élevé durant presque 3 mois. Toutefois, un important repli s'est amorcé à partir de la dernière semaine de janvier. La baisse des décès est effective pour toutes les classes d'âge. Elle a été particulièrement importante chez les personnes âgées de 85 ans ou plus, en lien probablement avec l'augmentation progressive de la couverture vaccinale pour cette classe d'âge.

Depuis le début du mois de mars, un seuil plancher a été atteint, proche du niveau observé à la même époque en 2019, alors même que les indicateurs diffusés par Santé Publique France indiquent une dégradation de la situation épidémique. D'après cette dernière, la pression hospitalière s'accentue. Cependant, les données de l'Etat civil ne montrent pas d'impact sur la courbe des décès.

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche