Saône et Loire

REGIONALES - Marie-Guite Dufay présente ses engagements
 en faveur des ressources culturelles et naturelles
 des territoires

 Communiqué de presse

 

Marie-Guite Dufay s’est rendue en Saône-et-Loire, ce jeudi 17 juin.

 

Au cours de cette journée, elle s’est notamment rendue au Musée Rolin, à Autun. Le musée Rolin fait partie des plus riches de notre Région par l’ampleur et la qualité de ses collections, mais ses locaux actuels ne permettent pas d'en donner la mesure. Un vaste chantier est aujourd'hui engagé avec le soutien de la Région. Aux côtés du patrimoine bâti d'Autun et non loin de Bibracte, le "Grand Rolin" sera sans conteste un facteur d'attractivité et de développement pour Autun, aux portes du Morvan.

 

Marie-Guite Dufay s’est entretenue, à Uchon, avec des associations de sauvegarde des forêts du massif d’Uchon et du Morvan. Elle a rappelé combien nos écosystèmes forestiers sont fragiles et combien nous devons les préserver. Si elle est élue, Marie-Guite Dufay renforcera les moyens du conservatoire des espaces naturels en vue de l’acquisition de forêts pour des gestions expérimentales et vertueuses.

 

Par ailleurs, Marie-Guite Dufay a également visité l’entreprise Julien SA, au Creusot. Spécialisée dans les moules pour des équipementiers automobiles, la PME souffre, à l’image de toute la filière automobile. Sur place, Marie-Guite Dufay a rappelé son engagement en faveur de l’ensemble des acteurs de la filière, afin d’aider les entreprises à faire face aux transitions industrielles, numériques et écologiques auxquelles elles sont confrontées.

 

Marie-Guite Dufay s’est rendue à l’espace agroalimentaire partagé de l’association « Melting popote », un atelier de transformation agroalimentaire collectif, multifonctionnel et de proximité unique en France. Pépinière d’entreprises et de producteurs, « Melting popote » est aussi et surtout un symbole de la ruralité inventive et conquérante défendue par Marie-Guite Dufay.

 

À la Cave des vignerons d’Igé, coopérative viticole indépendante de Bourgogne du sud, Marie-Guite Dufay a par ailleurs  défendu l’importance de la coopération Fondée en 1927, la cave se caractérise par son indépendance, et fait la fierté des quelque 50 vignerons qui la composent qui produisent 16 000 hectolitres sur 250 hectares.

 

Enfin, Marie-Guite Dufay a pu se rendre à la Cave à musique, lieu phare des musiques actuelles pour le sud de la Sâone-et-Loire depuis plus de trente ans. A l'heure où les lieux culturels rouvrent après plusieurs mois d'arrêt dus à la crise sanitaire, Marie-Guite Dufay a pu échanger avec l'équipe de Luciol et de la Cave à musique : avenir immédiat du secteur culturel, et plus particulièrement des musiques actuelles, confrontés à la difficulté des normes édictées en matière de « concerts debout ».

 

 

Les propositions de Marie-Guite Dufay présentées ce jour : 

 

 

  1. Développer un plan régional de rénovation et de valorisation du patrimoine
  2. Soutenir la création et la diffusion culturelle dans tous les territoires

 

Le mandat qui s’achève a été marqué par un fort volontarisme en matière culturelle, avec un budget en hausse alors que d’autres collectivités en faisaient une variable d’ajustement budgétaire.

 

Cette orientation restera la nôtre pour le mandat à venir : nous renouvelons notre engagement à soutenir la culture sous toutes ses formes et pour les publics les plus larges.

 

Nous renforcerons nos actions pour favoriser la diffusion de la culture envers les publics qui en sont les plus éloignés. Nous favoriserons la création et la diffusion culturelles dans tous les territoires, urbains comme ruraux, afin que la culture soit mieux partagée par toutes et tous.

 

 

  1. Promouvoir le consommer local pour une meilleure valorisation de l'agriculture paysanne
  1. Soutenir les nouvelles formes de commercialisation de produits locaux
  2. Réduire notre empreinte carbone en développant une économie plus circulaire
  3. Créer une plateforme locale d'épargne solidaire pour inciter les habitants à investir dans leur territoire

 

La crise sanitaire a entraîné un renforcement de nouveaux modes de consommation, plus locaux, plus respectueux de notre environnement.

 

Nous voulons nous impliquer dans le développement de ce nouveau modèle, et promouvoir les ressources locales nombreuses dont bénéficient les territoires de notre Région.

 

Le soutien à l'alimentation de proximité est à ce titre essentiel, car cela contribue au renforcement de la sécurité alimentaire, à une meilleure empreinte écologique et à un revenu plus stable pour les agriculteurs. Nous souhaitons donc soutenir les actions locales visant à créer de nouveaux circuits reliant producteurs et consommateurs, mais aussi promouvoir les nouvelles formes de commercialisation des produits locaux (distributeurs, itinérance, web...)

 

Le recyclage, les ressourceries sont également des modes responsables de valorisation de nos déchets que nous voulons promouvoir, car c'est également une contribution à l'économie locale.

 

Nous voulons favoriser l'émergence d'initiatives innovantes au niveau local, pour valoriser nos compétences et la créativité qui s'exprime sur les territoires, par la mise en place d'une plateforme locale d'épargne solidaire pour soutenir l'émergence de tels projets.

 

  1. Promouvoir une politique de régénération des forêts adaptée au changement climatique, planter 100 000 nouveaux arbres et 1 000 kilomètres de nouvelles haies

Les forêts constituent un bien commun essentiel. La trame verte est primordiale à la préservation de la biodiversité animale comme végétale. Lors du prochain mandat, nous amplifierons les actions de préservation et restauration des continuités écologiques (vergers de sauvegarde, haies bocagères…).

Nous aiderons aussi les propriétaires forestiers, publics et privés, dans la mise en place d’une gestion forestière exemplaire, pour faire face aux conséquences du changement climatique, en particulier par l’aide à la plantation d’essences forestières adaptées et résilientes.