Chalon sur Saône

La Jeune Chambre Economique de Chalon organise un jeu de piste pour mieux se faire connaître

Un jeu de piste pour se faire connaître. C’est l’idée qu’ont eu les membres de la Jeune Chambre Economique de Chalon.

La Jeune Chambre, c’est quoi ? Depuis ce dernier samedi de juin vous n’avez plus d’excuses si vous ne le savez pas. La JCE de Chalon proposait en effet ce jour-là un jeu de piste en quatre étapes : Maison des Vins, Parc des Expositions, Colisée et Espace Jean-Zay. Histoire de découvrir ou de redécouvrir ce mouvement fondé en France en 1952 et implanté dans notre ville depuis 1963.

En préambule, Maxime Lasserre, président de la JCE de Chalon, a indiqué qu’elle comptait 10 membres et 15 observateurs et qu’elle était l’un des 10 clubs de Bourgogne-Franche-Comté et l’un des 155 clubs de France. Le président Lasserre a aussi souligné que la Jeune Chambre rassemblait des jeunes femmes et des jeunes hommes âgés de 18 à 40 ans, s’investissant pour le bien de leurs cités. Imaginant et réalisant des projets dans tous les domaines : social, économique, culturel, communautaire. Ils sont actuellement 2 000 en France, dont 100 en Bourgogne-Franche-Comté.

La sélection des vins de la Côte chalonnaise

Les participants au jeu de piste se sont d’abord rendus à la Maison des Vins de la Côte chalonnaise, où les attendait le past-président Ludovic Berteau. Pour leur parler des nombreuses actions menées à Chalon en cinquante-huit ans d’existence. L’une d’entre elles étant à l’origine de la désormais traditionnelle sélection biannuelle des bouteilles vendues à la Maison des Vins. Comme on l’imagine, l’ancien président de la JCE de Chalon a évoqué avant tout les actions en cours et à venir. Citons « Autour du 20, un vin du coin », le Forma’tour Challenge, le world cleanup day ou encore une relance du jumelage avec la JCI du Pays d’Herve, en Belgique.
Car l’international compte beaucoup à la Jeune Chambre. C’était le thème de la deuxième étape au Parc des Expositions. Les membres de la Jeune Chambre Economique Française, puisque c’est la dénomination de la Jeune Chambre dans notre pays, font partie d’une fédération mondiale, la JCI. Autrement dit la Junior Chamber International. La JCI, forte de 200 000 membres répartis dans quelque 120 pays, a en autres un statut consultatif auprès de l’ONU, de l’UNESCO, de l’UNICEF, et de la Chambre de commerce internationale.

L’exemple d’« Un avion, un enfant, un rêve »

A la Jeune Chambre on lance l’idée d’une action, on réalise cette action, puis souvent on la transmet à une association, à charge pour elle de la perpétuer. Comme l’a expliqué Benoit Leduc, ancien président de la JCE de Chalon, dans le cadre du troisième arrêt, au Colisée. Prenant l’exemple de l’action « Un avion, un enfant, un rêve ». Créée en 2001, cette action, qui vise à offrir une journée festive à des enfants et adultes malades et handicapés, a été organisée jusqu’en 2003 par la Jeune Chambre, puis de 2004 à 2009 par les secouristes français Croix-Blanche de Chalon, avant d’être reprise par l’association « Un enfant, un avion, un rêve », spécialement fondée et dont le président n’est autre que... Benoit Leduc.
Enfin organisateurs et participants se sont retrouvés à l’Espace Jean-Zay. Pour une quatrième étape dont le thème était la formation. De tout temps, la formation a tenu une grande place à la Jeune Chambre et c’est encore vrai aujourd’hui. Chaque année la fédération régionale des Jeunes Chambres Economiques de Bourgogne-Franche-Comté consacre un ou deux week-ends à la formation de ses membres.

Gabriel-Henri THEULOT