Saône et Loire

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE SAONE ET LOIRE - Jean-Luc Fonteray s'engage "dans un climat constructif pour autant que vous voudrez bien nous associer"

Avec seulement 6 cantons préservés par la Gauche en Saône et Loire sur les 29, le discours de Gauche 71 par la voix de Jean-Luc Fonteray, conseiller départemental du canton de Cluny, avait valeur de symbole.

Jean-Luc Fonteray, au nom de Gauche 71 n'a pu que constater que "les habitants de nos 29 cantons ont renforcé la majorité de droite sortante.  M le Président, vous voilà renouvelé dans vos responsabilités pour lesquelles, au nom des élus du groupe Gauche 71, je vous présente toutes mes félicitations et mes vœux de réussite" a lancé le conseiller départemental de Cluny en guise de préambule à son intervention d'installation avant d'évoquer "nos collègues qui ont arrêté leurs fonctions, volontairement ou non, pour ce qu’ils ont apporté à la collectivité et à leurs concitoyens. Ce mandat est riche d’engagements, de décisions, d’échanges et génère forcément à minima une forte émotion quand on l’adopte comme quand on le quitte".

Une désertion politique

"L’abstention a été une nouvelle alarme lors de ces élections départementales avec un taux de 67 %, c’est-à-dire bien supérieur à 2015 où elle était à un taux déjà en hausse à 50%. Cela force à la réflexion sur les moyens de lutter contre cette désertion politique.  Cela doit conduire à une certaine forme d’humilité sur ce que représente notre mandat. Mais surtout, cela nous oblige encore plus à être des élus de terrain, à rendre compte de notre mandat, et à expliquer, tous les jours, ce qu’apporte le département aux habitants et aux territoires. Quel paradoxe : le Département, cette collectivité qui a pour missions de prendre en charge tous les âges de la vie de nos concitoyens, devrait être une source de mobilisation électorale. Or, y compris dans les débats nationaux, il a été relégué au second plan". 

La responsabilité de l'Etat pointée du doigt par Jean-Luc Fonteray

"Le détachement pour les urnes a toutefois été accentué, il faut le déplorer et s’en étonner, par la décision de l’Etat de confier à une société la distribution des plis électoraux comme s’il s’agissait de publicités, oubliant ainsi la spécificité de la distribution adressée qu’accomplit au quotidien La Poste chargée du service public. L’Etat porte ainsi une responsabilité dans le désintérêt constaté et dans un fonctionnement saboté de notre démocratie".

"On continuera de se différencier"

"La diversité d’une telle assemblée est une richesse qu’il ne faut pas vouloir gommée à tout prix pour un record d’unanimité. C’est pourquoi, nous continuerons de nous différencier quand cela sera nécessaire, en espérant être davantage entendus. Dans la mesure où vous souhaiteriez une plus forte contribution, il conviendrait également que vous vous décidiez enfin pour une transparence sur des éléments sollicités".

"La crise sociale amplifiée par la crise sanitaire exige des réponses structurelles adaptées".

"Nous formulons le vœu que la Saône et Loire soit plus solidaire notamment après cette crise qui si elle a fait l’objet d’un plan de soutien unanime nécessite un plan de relance notamment pour notre jeunesse, pour le monde associatif et culturel. Le constat du traitement de la dépendance, compétence du Département qui doit davantage mobiliser, que ce soit pour la professionnalisation des aides à domicile, les moyens insuffisants des EHPADs, comme la proposition de solutions alternatives pour nos personnes âgées.  La crise sociale amplifiée par la crise sanitaire exige des réponses structurelles adaptées. Les exigences climatiques réclament urgemment des orientations plus offensives et de l’anticipation. Nous attendons enfin une consultation effective sur les grands projets, comme Eclat qui, jusqu’à présent, a avancé en catimini.

Nous engageons donc ce mandat dans un climat constructif pour autant que vous voudrez bien nous associer. Nous sommes déterminés à devoir répondre aux attentes de nos concitoyens et aux exigences sociales, climatiques et territoriales dans notre département".

Laurent Guillaumé